Rapport de marché BLE semaine 13/2022 :

Les concombres néerlandais, nationaux et belges se sont partagés le marché

Dans l'ensemble, les commerçants étaient plutôt satisfaits de la demande en concombres. Les concombres néerlandais, domestiques et belges se sont partagé le marché. La continuité était donc plus grande avec des fluctuations plus faibles des prix et de l'offre. Les prix des produits nationaux ont à nouveau légèrement baissé en raison de la diminution des volumes pour converger vers le niveau des importations du Benelux. L'Espagne n'a participé que localement, avec des volumes résiduels.

À Francfort, nous avons découvert une véritable spécialité : l'Urgurke « Jurassic », également appelé concombre dragon. Les fruits atteignent une longueur d'environ 35 à 40 cm et pèsent entre 400 et 500 g. Le lot importé de Hollande était conditionné en boîtes de 30 et devait rapporter 24,50 €. Les mini-concombres provenaient principalement de la production nationale, néerlandaise et turque. Tandis que l'offre belge s'est développée dans ce segment, l'offre espagnole a mis fin à sa campagne. De légères baisses de prix induites par les volumes ont dû être enregistrées ici pour toutes les origines.

Pommes
La semaine a été sans encombre, avec un affaiblissement de la demande. Les produits allemands sont restés dominants sur le marché, surtout la Elstar, la Jonagold et la Boskoop. La première et la seconde ont continué à diminuer en volume.

Poires
L'Afrique du Sud a dominé le marché : les Williams Christ, Abate Fetel, Rosemarie, ainsi que, localement, les poires Cheeky, Celina et Packham`s Triumph. L'offre outre-mer plus large a été complétée par les produits chiliens Abate Fetel et argentins Williams.

Raisins de table
Les marchés ont été correctement approvisionnés par les expéditions sud-africaines prédominantes et celles, complémentaires, du Pérou. Les approvisionnements en provenance de Namibie ont continué à perdre de l'importance. D'autre part, de nouveaux arrivages de Thompson Seedless, en provenance du Chili et de l'Inde, ont été ajoutés.

Oranges
La saison est sur la dernière ligne droite, même si les quantités offertes étaient encore assez considérables. Les oranges espagnoles Lane Late et Navelate ont continué à perdre du terrain en termes de volume, tandis que les oranges à jus égyptien, Navel Late et Turkish Washington Navel, ont une fois de plus stabilisé les approvisionnements.

Agrumes plus petits
La saison s'est terminée avec un faible intérêt et une baisse des expéditions de toutes origines. Même le changement soudain de temps n'a pas réussi à donner un grand coup de pouce aux affaires. Les disponibilités en fruits israéliens, espagnols et marocains ont été largement suffisantes pour répondre à la demande.

Citrons
Les approvisionnements en provenance d'Espagne sont restés limités en raison des conditions climatiques, mais ils ont continué à dominer les déchargements turcs. Les gros fruits espagnols en présentation 90 peuvent être obtenus à Francfort à partir de jeudi.

Bananes
En règle générale, les mûrisseurs ont harmonisé leur offre avec la demande, de sorte que peu de choses se sont passées en termes de prix. De temps en temps, cependant, de légères baisses de prix ont été enregistrées pour les secondes ou troisièmes catégories.

Choux-fleurs
Les livraisons françaises et italiennes ont prédominé. Les premiers ont élargi leur approvisionnement global des marchés. Les articles espagnols et belges ont complété la gamme de produits, mais ne sont arrivés que de manière sélective. Les livraisons en provenance d'Espagne ont été sensiblement limitées cette semaine.

Laitue
La laitue iceberg est arrivée exclusivement d'Espagne. La présence locale était clairement limitée ; de toute évidence, la demande accrue des détaillants alimentaires était en corrélation avec les perturbations de la récolte dues au temps pluvieux dans le sud-est de l'Espagne. Les notes ont augmenté de manière significative dans tous les domaines pour les qualités bonne et fraîche.

Tomates
La disponibilité ne s'est pas harmonisée avec la forte demande cette semaine pour le moment. La situation du marché est donc restée tendue pour presque toutes les variétés. Le prix des tomates en grappe, très appréciées des acheteurs, a encore augmenté, la majorité provenant d'Espagne, de Turquie, des Pays-Bas, de Belgique et d'Italie. Les tomates en grappe et les tomates cerises allemandes ont commencé à être commercialisées sur les marchés de gros à Francfort, les premières également à Munich.

Poivrons 
La présence des lots néerlandais et belges s'est accrue. Pendant ce temps, l'importance de l'Espagne a sensiblement diminué. Parfois, les distributeurs ont essayé d'accommoder rapidement les articles espagnols par le biais de rabais, ce qui a finalement eu un impact négatif sur les prix des produits néerlandais.

Asperges
Les marchés ont été largement approvisionnés en asperges blanches et parfois en turions. La Grèce, les Pays-Bas, l'Italie et la Belgique ont complété le marché avec des produits blancs et violets. Bien que la saison n'en soit encore qu'à ses débuts, certaines quantités de produits nationaux étaient déjà disponibles, grâce à des couvertures doubles, voire triples, et à de bonnes conditions extérieures de culture au cours des dernières semaines.

Source : BLE


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)