Près de 40 coopératives de Lleida et Tarragone touchées par les gelées d'avril ont des pertes allant jusqu'à 85 %

Les coopératives catalanes réclament une aide directe

Lors de la réunion de coordination de la Campagne Agricole 2022 convoquée par la Délégation Territoriale du Gouvernement de Lleida, la Fédération des Coopératives Agricoles de Catalogne (FCAC) a demandé à Lleida la mise en place d'aides directes aux coopératives afin de ne pas compromettre leur viabilité face à la forte baisse de revenus attendue suite aux fortes gelées du début du mois d'avril.

Albert Capdevila, responsable des fruits de l'ACFC, souligne que « les producteurs de fruits et d'amandes d'une quarantaine de coopératives agricoles de Lleida et de Tarragone ont perdu une grande partie de leur récolte et, par conséquent, ces entreprises verront une réduction drastique de leurs revenus, avec des baisses pouvant atteindre 85 %. Nous sommes préoccupés par la situation des coopératives touchées car, face à une baisse drastique des entrées de produits, elles pourraient avoir du mal à maintenir leur structure de personnel, voire la viabilité de leur activité. » 

Les 192 coopératives agricoles catalanes génèrent 4 400 emplois, soit une augmentation de 4,5 % par rapport à 2020 (4 208 emplois). Les 37 coopératives de fruits produisent 45 % des fruits à noyau (pêche, nectarine, platerina, abricot...) et 34 % des fruits à pépins (pomme et poire) en Catalogne. Les 73 coopératives de fruits secs produisent 75 % du total des amandes catalanes.

Les gelées ont particulièrement touché 30 coopératives dans les comtés de Lleida, notamment 19 coopératives à Segrià, 5 à Les Garrigues, 3 à La Noguera et 3 au Pla d'Urgell. À Tarragone, une dizaine de coopératives dans des comtés tels que Ribera d'Ebre, Terra Alta, Priorat et Baix Camp sont concernées. Par secteurs de production, dans 26 coopératives, la culture endommagée est celle des fruits à noyau comme la pêche, la nectarine et la platerina, mais aussi la pomme et la poire, tandis que pour 15 coopératives, les amandes ont également été touchés.

La FCAC avance que, malgré la baisse de la production, les coopératives agricoles s'efforceront de maintenir l'activité commerciale avec l'aggravation d'une augmentation des coûts fixes par kilo de fruits emballés. Une aide directe permettrait de mieux faire face aux coûts fixes et d'éviter la mise en œuvre éventuelle de plans de licenciement, avec les effets qui en découlent sur le territoire.

 

Source : cooperativesagraries.cat 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)