Andero Keronen, No Bananas, Estonie :

« C'est notre meilleure saison depuis trois ans. Nos fraises n'ont jamais été aussi bonnes »

Malgré la guerre, la hausse des coûts des intrants et le retard du printemps, « The show must go on » ! C'est exactement ce que fait l'équipe de No Bananas, avec ses pop-up stores de dégustation de qualité à travers plus de 100 magasins en Estonie. Selon le fondateur et propriétaire de No Bananas, Andero Keronen, ils attendent avec impatience les ventes de la fête des mères pour aider l'entreprise à poursuivre sa meilleure saison depuis trois ans.

« Bien sûr, le printemps est très lent à venir. Le soleil est là, mais les vents sont forts, et la température n'a pas encore dépassé 10 ºC (50 ºF) ce printemps. Bien sûr, la guerre en Ukraine fait des ravages sur notre économie. Les prix ont augmenté pour les transports, les boîtes, les paniers, l'essence, l'électricité, etc. Il n'y a pas de quoi se réjouir, mais nous ne nous en plaignons pas. Le côté positif, c'est que la fête des mères arrive à grands pas, ce qui va renforcer ce qui s'avère être une année record pour No Bananas. Le Covid est fini. Nous retrouvons nos marques. Jusqu'à présent, c'est notre meilleure saison depuis trois ans. Et nos fraises n'ont jamais été aussi bonnes », déclare Keronen, optimiste.

« Nous misons toujours sur la variété de fraise Camarosa, que nous faisons venir de Grèce, et parfois sur d'autres variétés haut de gamme de la région de Huelva en Espagne. Les Camarosas ont une durée de conservation courte. Mais elles possèdent également un goût excellent et constant (10+ Brix) qui offre à nos clients une expérience gustative fiable. Un produit constant et fiable, c'est ce que veulent les clients. C'est ainsi que nous avons bâti une clientèle fidèle qui n'a cessé de croître au cours des 25 dernières années. Ce que nous livrons est défini par ce que nous ne livrons pas. Nous ne livrons pas de baratin. Il y a beaucoup de sérieux derrière ce trait d'humour », déclare Keronen.

No Bananas est présent en Estonie, le plus septentrional des trois pays baltes, les deux autres étant la Lettonie et la Lituanie. L'entreprise vend des fraises, des myrtilles, des framboises, des mûres et des petits pois dans plus de 100 points de vente dans les magasins et les centres commerciaux de toute l'Estonie. « Nous avons une équipe dévouée qui travaille 24 heures sur 24, et nous mettons de la passion et du soin dans notre emballage, notre livraison, notre service de magasin pop-up et nos installations de présentation dans les supermarchés. »

Mais pourquoi associer les petits pois aux fraises ? Keronen explique : « Les gens les aiment, et plus ils sont sucrés, mieux c'est. C'est ce qui distingue l'ensemble de nos fruits et pois frais... la douceur ! Si vous voulez être doux, vous devez rester frais. »

« Ce qui distingue No Bananas et ses produits, ce sont les petites quantités, les ventes rapides, la qualité de la fraîcheur et l'efficacité du personnel. De la livraison à la mise en place, en passant par l'entretien/la rotation des étalages et le nettoyage/l'enlèvement des déchets, c'est comme si nous n'avions jamais été là. La seule chose dont les magasins doivent se préoccuper, ce sont les profits réalisés grâce à notre présence. Il ne s'agit pas seulement d'argent. Avoir des produits de qualité dans vos magasins crée un buzz de qualité. Un buzz de qualité, c'est ce qui fait que les gens reviennent. »

Néanmoins, les prix fluctuent rapidement et de manière imprévisible dans le secteur des baies. « Les écarts de prix sont toujours très importants, en fonction de la qualité des baies et de la situation du marché dans son ensemble. Pour compliquer encore les choses, les États baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) sont fortement touchés par le statut de marché ouvert de la Pologne. »

« La population de la Pologne est six fois plus importante que celle des trois pays baltes réunis. Pourtant, et comme indiqué précédemment, le spectacle doit continuer. Bien sûr, il y a le mauvais temps. Bien sûr, il y a la guerre. Mais il y a aussi la fête des mères et les clients dévoués qui attendent la livraison de nos fraises, myrtilles, framboises, mûres et petits pois. Ces sourires qui reviennent sont ce qui nous permet de continuer chez No Bananas. Ce ne sont pas des balivernes », déclare Keronen avec passion.

Pour plus d'informations :
Andero Keronen
No Bananas
Tél. : +372 53 40 1960
andero.keronen@nobananas.eu
www.nobananas.eu


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)