« La réouverture de la frontière biélorusse a surtout relancé les poires de catégorie II »

Depuis le début du mois, la Biélorussie autorise de nouveau l'importation de plusieurs produits européens, dont les pommes et les poires, relançant le marché. « Cela se reflète dans les prix des poires de catégorie II en particulier », déclare un exportateur néerlandais.

Le négociant ajoute que l'effet sur les prix finaux des producteurs reste toutefois limité. Les lots de poires néerlandais ne comprennent que 10 à 15 % de fruits de catégorie II. En Belgique, ce pourcentage est nettement plus élevé. 

Mais comme l'Organisation des fruiticulteurs néerlandais l'a signalé précédemment, la réglementation biélorusse en matière de sanctions n'autorise pas les camions transportant des fruits à plus de 50 km à l'intérieur des terres. Ils doivent livrer leur cargaison à des centres logistiques et à des transporteurs russes ou biélorusses, puis transporter les produits plus loin.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)