Tibor Tot, directeur de Pfälzer Markthalle :

« Les abricots sont en principe une valeur sûre »

Vers la mi/fin mai, la saison des abricots a commencé à la Pfälzer Markthalle de Grünstadt, comme nous l'a indiqué le directeur général Tibor Tot. « La saison bat son plein depuis deux à trois semaines. Elle a commencé par des produits espagnols, suivis de produits italiens. Depuis quelque temps, nous pouvons également proposer des abricots français, qui sont parmi les meilleurs », a déclaré Tot.

Qualité des abricots français
« Les marchandises françaises sont pour la plupart des variétés anciennes, très attrayantes en termes de coloration. Elles se caractérisent, entre autres, par de beaux fruits à joues rouges qui peuvent être facilement séparés du noyau. Contrairement à l'Espagne et à l'Italie, les abricots français sont également récoltés un peu plus tard. Autrement dit, le fruit mûrit sur l'arbre. Il s'agit généralement d'une particularité des fruits à noyau français. Lorsque les nectarines mûrissent à nouveau, par exemple, elles sont environ un tiers plus chères que les produits espagnols ou italiens, mais leur qualité est tout aussi élevée », explique Tot.

Demande, offre et situation des prix
Selon Tot, la saison des abricots se poursuivra au moins jusqu'en juillet, voire jusqu'à la mi-août si la situation est bonne. En termes d'offre, aucune limite supérieure n'est fixée : « Nous commençons à 1 kg et pouvons offrir jusqu'à 300-400 boîtes par semaine. Comme je ne suis pas lié à un producteur, je peux acheter en fonction de la demande. » Actuellement, dit-il, le niveau de la demande est encore un peu faible, mais Tot s'attend à une amélioration à cet égard d'ici une à deux semaines. « Les abricots sont en principe une valeur sûre. »

Généralement, les abricots sont commercialisés à Pfälzer Markthalle dans des conteneurs basiques de 5 à 6 kg. « Pendant la haute saison, qui dure trois à quatre semaines, ils sont également vendus dans des caisses de 9 kg. Cependant, cette pratique est en déclin car de plus en plus de personnes misent sur les caisses de consigne standardisées ou les caisses Europool par souci de durabilité », explique Tot. Par ailleurs, il n'a presque pas eu à augmenter les prix des fruits à noyau dans leur ensemble, ce qui est également lié à la guerre en Ukraine et à la situation en Russie.

Des prix stables en raison de l'absence du marché russe
« La Russie est l'un des plus gros acheteurs de fruits à noyau européens. Là-bas, presque tous les prix sont acceptés sans condition pour une bonne qualité. Pour des pêches ou des tomates françaises de qualité supérieure, ils paient parfois le double ou le triple de ce qu'ils pourraient obtenir en Allemagne. En raison des sanctions actuelles de l'UE, de nombreux produits ne peuvent être exportés vers la Russie, c'est pourquoi les producteurs et les négociants européens se concentrent désormais davantage sur le marché de l'UE », conclut Tot. Par conséquent, les prix sont également assez stables.

Optimiser les itinéraires de livraison
Tot se concentre sur les restaurants haut de gamme, les hôtels et les cuisines de luxe dans leur ensemble, ainsi que sur les maisons de retraite et les centres de soins. « Nous disposons de notre propre flotte de véhicules avec laquelle nous pouvons livrer directement nos clients dans un rayon de 100-150 km. Compte tenu de la situation actuelle, nous avons convenu avec nos clients des dates de livraison spéciales et des itinéraires de livraison optimisés, ce qui nécessite bien sûr une planification rigoureuse. Ainsi, les coûts restent bien maîtrisés », explique Tot. « J'ai également entendu parler de fournisseurs de toute la gamme qui ajoutent des taux de livraison fixes à leurs prix, ce qui est compréhensible. Mais l'essentiel est de communiquer cela ouvertement et honnêtement avec les clients. »

Images : Pfälzer Markthalle e.Kfm

Pour plus d'informations :
Tibor Tot
Pfälzer Markthalle e.Kfm
Ferdinand-Porsche-Straße 13
67269 Grünstadt
Tél. : 06359 80164-0
info@pfaelzer-markthalle.de
pfaelzer-markthalle.de/


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)