Un réseau moléculaire nouvellement découvert régule la biosynthèse de la vitamine C chez le kiwi

Le kiwi (Actinidia) est riche en acide ascorbique (AsA ; Vitamine C ; Vc) et il est très apprécié des consommateurs. La teneur en AsA des fruits de différentes espèces de kiwis varie jusqu'à 300-400 fois. Mais les mécanismes de régulation moléculaire de la synthèse de l'AsA dans le kiwi sont encore mal compris.

Sous la supervision du professeur Zhong Caihong et du professeur associé LI Dawei, LIU Xiaoying, étudiant en doctorat au Jardin botanique de Wuhan de l'Académie chinoise des sciences, a d'abord effectué des mesures systématiques de la teneur en AsA des fruits de 48 espèces de kiwis et a découvert que les différences d'AsA entre les espèces de kiwis étaient principalement dues à l'ampleur de l'accumulation d'AsA au début du développement du fruit.

En outre, l'analyse RNA-Seq, la transformation transitoire, la transgénèse et l'édition de gènes ont été réalisées sur des kiwis à forte teneur en AsA (six à dix fois celle des kiwis commerciaux) afin de découvrir AceGGP3, un gène clé pour la synthèse de l'AsA chez Actinidia eriantha (A. eriantha).

Article complet disponible ici.

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)