« Ces opérations n’ont pas d’intérêt ; elles font perdre de l’argent au magasin »

Les producteurs de fruits à noyau visitent des magasins et protestent contre les opérations « prix coutant »

Comme suite aux démarches qui ont eu lieu la semaine dernière auprès des dirigeants des enseignes françaises de distributeurs, des arboriculteurs ont rendu visite à des commerçants pour échanger sur « sur le terrain ».

A l’initiative de la FRSEA Rhône-Alpes, les arboriculteurs se sont rendus dans des magasins  Carrefour et Super U pour échanger « sur le terrain » avec des commerçants sur le sujet. Ils ont pu constater que les prix de vente ne reflétaient pas la situation du marché. De l’aveu même de certains directeurs de magasins, « Ces opérations n’ont pas d’intérêt ; elles font perdre de l’argent au magasin ». En effet le taux de marge est si faible, entre le prix de cession du producteur et le prix de vente consommateur, annoncé à grand renfort de publicité, que tout le monde y perd.

On constate parfois que le coût du transport entre le lieu d’expédition et le point de vente n’est pas compté. Idem pour les coûts de passage par les plateformes. Dans ce cas de figure, c’est l’application du Seuil de Revente à Perte (SRP) mis en application depuis quelques mois par les distributeurs  à la suite de la loi Egalim 2, qui constitue la marge et permet de couvrir les coûts de transport. Des pratiques parfaitement illégales que les producteurs entendent dénoncer dans les prochains jours.



Pour plus d'informations : 
fnpfruits.fr
pechesetabricotsdefrance.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)