Francisco Sánchez, Onubafruit :

« Nous produirons des myrtilles si tôt avec des rendements si élevés que les importations de l'hémisphère sud pourraient diminuer »

Les transports compliquent de plus en plus les exportations de produits périssables. Et si l'Europe pouvait dépendre de ses propres variétés tout au long de l'année ? En outre, la production de myrtilles a fortement augmenté dans le monde ces dernières années et devrait continuer à le faire dans les années à venir, ce qui entraînera un ajustement continu des prix à la baisse. Produire davantage à moindre coût pourrait être la clé pour obtenir un produit rentable. Est-ce possible ? Seront-ils prêts à le faire ?

« Je pense qu'il y aura une offre excédentaire importante de myrtilles dans les années à venir. Beaucoup d'agriculteurs et de grands producteurs ont décidé de cultiver des myrtilles, qui est un produit relativement facile à produire, en espérant obtenir la rentabilité économique de ces dernières années », a déclaré Francisco Sanchez, directeur d'Onubafruit. « Le nombre d'hectares plantés de myrtilles a augmenté de manière significative à Huelva, au Maroc, au Pérou, au Chili, en Afrique du Sud, en Pologne et dans d'autres endroits. Ainsi, l'offre ne cessera de croître, bien au-delà de l'augmentation de la demande. L'année dernière, la campagne en Espagne a été bonne car il y a eu une diminution de 20 % de l'offre, mais la réalité est que la quantité de nouvelles plantations est impressionnante. Nous parlons d'un super aliment qui, en plus d'être sain, est savoureux et apprécié par presque tous ceux qui le goûtent. La consommation va augmenter mais les prix vont baisser dans les années à venir à mesure que la production augmentera. »

Selon Francisco Sanchez, en plus de la rareté des ressources en eau et de la main-d'œuvre à Huelva, les importations de myrtilles de l'hémisphère sud seront sérieusement entravées par des problèmes de transport. « Depuis plus de deux ans, les revenus des pays qui expédient leurs produits par bateau sont fortement affectés. En plus d'être de plus en plus coûteux, il y a une grande incertitude quant à la date à laquelle leurs marchandises arriveront à destination, ce qui signifie qu'il y a un risque croissant dans le cas des produits périssables. Les distributeurs veulent savoir quand leurs produits arriveront et s'ils arriveront bien. »

La coopérative de second degré Onubafruit continuera à se développer dans la culture de la myrtille, même si elle procédera à une reconversion variétale radicale. « Nous avons prévu ce scénario depuis longtemps, c'est pourquoi nous avons investi dans la recherche et le développement et nous avons proposé cinq nouvelles variétés qui, selon nous, vont révolutionner le marché et changer les règles du jeu. »

Le gérant d'Onubrafruit a mis en avant la plus précoce de ces variétés, qui sera récoltée bien plus tôt que toute autre variété de myrtille à Huelva. « La variété la plus précoce à Huelva jusqu'à présent est la variété Snowchaser, qui est récoltée depuis fin février. Nous avons maintenant une variété qui est récoltée à partir de fin novembre. La production péruvienne entre en Europe à partir de fin octobre et jusqu'en janvier, tandis que le Chili et l'Afrique du Sud arrivent en grandes quantités de janvier à mars. Nous serons en mesure de produire si tôt et avec de si bons rendements au mètre carré que les importations en provenance de l'hémisphère sud pourraient diminuer drastiquement dans les années à venir. »

« Nous pensons que les variétés à venir vont changer le marché de telle manière que ce qui est planté aujourd'hui pourrait être radicalement différent dans 5 ans. La clé est de commercialiser des quantités plus importantes, non pas aux prix atteints ces dernières années -car c'est utopique-, mais à des prix rentables en fonction des investissements. Peu de gens peuvent dire qu'il est possible de produire plus en dépensant moins, mais nous pouvons déjà le dire », a déclaré Francisco Sanchez.

« Les résultats des tests de ces variétés ont été assez bons, donc nous espérons commencer à commercialiser les nouvelles myrtilles à la fin de cette année, lors de la saison 2022/2023 », a déclaré le directeur d'Onubafruit.

Pour plus d'informations : 
Tél. : +34 959 54 08 44
onubafruit@onubafruit.com 
www.onubafruit.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)