José Antonio Márquez Domínguez : « Pickpick pourrait être une révolution dans la façon dont nous récoltons »

« Nous avons réussi à augmenter la récolte de myrtilles de 5 kilos par personne et par jour de travail »

Le problème du manque de personnel qualifié pour la récolte se pose saison après saison dans la campagne espagnole et est plus évident dans les cultures qui, comme les myrtilles, sont plus exigeantes en termes de main-d'œuvre en raison des caractéristiques du fruit et de la complexité de la récolte. Et il ne faut pas oublier que non seulement la disponibilité du personnel, mais aussi son efficacité, sont directement proportionnelles à la rentabilité économique d'une exploitation.

C'est l'idée qu'a eue José Antonio Márquez Domínguez, de Huelva, lorsqu'il a lui-même cueilli des myrtilles dans une ferme de Moguer et qu'il a constaté la difficulté de cette tâche. Cela l'a conduit à créer un outil aussi simple qu'ingénieux pour faciliter et accélérer la récolte des petits fruits : les gants de cueillette Pickpick.

« Après une longue année et demi à travailler sur la conception du produit et à le tester sur le terrain, l'année dernière, à Fruit Attraction, nous avons enfin présenté Pickpick », explique José Antonio. « Pickpick » est une paire de gants avec un panier intégré qui aide à la récolte de fruits tels que les myrtilles qui doivent être cueillies individuellement. Les gants permettent une mobilité totale des mains du travailleur et les fruits cueillis tombent dans le panier, qui a un dispositif de retenue pour éviter que le produit ne tombe sur le sol au cours des différents mouvements sans que le travailleur ait exercé une quelconque pression sur le fruit.

Une plus grande productivité et qualité de la récolte, mais aussi une meilleure santé au travail
« Dans tous les tests que nous avons réalisés dans différentes entreprises de Huelva, en comparant les résultats entre les travailleurs qui récoltent à la main et ceux qui utilisent le Pickpick, ainsi qu'entre les travailleurs expérimentés et les personnes sans expérience en matière de récolte, nous avons pu constater que la quantité récoltée avec l'utilisation des gants Pickpick augmente de 15 à 25 % et aussi la qualité. En effet, le fruit, n'étant pas manipulé, n'est pas meurtri et ne perd pas sa floraison. En fait, la qualité est imbattable », remarque José Antonio.

Mais les myrtilles ne sont pas les seuls fruits à pouvoir bénéficier de cet outil intelligent. « Nous avons également testé le Pickpick sur d'autres cultures comme le café et les tomates cerises. Les tests pour vérifier son efficacité dans la récolte du café ont été réalisés sur des cultures à Agaete, à Las Palmas de Gran Canaria, et la récolte de tomates a été réalisée à Grenade, obtenant de très bons résultats. Concrètement, lors du test réalisé à Grenade, les cueilleurs ont réussi à récolter deux caisses de 13 kilos de plus avec les gants qu'à la main, en travaillant très confortablement. » Et il ne faut pas oublier que le confort et le bien-être sont des éléments connexes de la santé au travail.

« De plus, la taille du panier, qui peut contenir 200 grammes de produits, réduit le nombre de mouvements que les travailleurs doivent effectuer pour libérer les fruits qu'ils cueillent. Dans le cas des tomates cerises, le nombre de mouvements que le travailleur doit faire passe de 3 500 à 500. Ces 3 000 mouvements que le travailleur ne fait plus signifient une plus grande productivité, car ce temps est utilisé pour cueillir plus de fruits, mais aussi, et c'est très important, une meilleure santé professionnelle pour le travailleur, ce qui aiderait les gens à ne pas rejeter l'idée de travailler dans les champs. » 

« Après mon expérience de cette année, je pense continuer à utiliser le Pickpick » 
L'un des entrepreneurs de Huelva qui, cette saison, a pu constater l'efficacité de Pickpick à Huelva est le producteur de myrtilles Ángel Ramos, de Cachorro Berry, partenaire de Cuna de Platero. « Lorsque José Antonio Márquez m'a présenté les gants de cueilleur, je les ai testé moi-même avant de les distribuer à mes travailleurs. L'un des facteurs les plus importants est que la qualité de la récolte s'est énormément améliorée », souligne Ángel.

« Le bilan à la fin de la saison était que la récolte avait augmenté d'environ 5 kilos par personne et par jour de travail. En fait, cette saison, j'ai engagé un total de 180 personnes pour la récolte dans mon exploitation, alors que l'année dernière j'en avais 213, ce qui a permis de réduire de 15 % le nombre de travailleurs dont j'avais besoin et d'économiser une somme considérable en main-d'œuvre cette saison où le coût a augmenté par rapport à l'année précédente. » 

« Après mon expérience de cette année, j'ai l'intention de continuer à utiliser Pickpick. En fait, je le recommande aux membres de ma coopérative car c'est un outil de travail très intéressant. » 

Pickpick est déjà distribué à Huelva, au Maroc et au Portugal par Suministros Sanjorge et en Europe Centrale et du Nord par Vlamings. « Ce mercredi, nous espérons conclure un contrat avec une entreprise de Valence pour la distribution en Amérique
Latine et nous prenons des contacts pour amener Pickpick aux États-Unis et au Canada », partage José Antonio. « La qualité des fruits est meilleure, les travailleurs peuvent mieux travailler et l'entrepreneur gagne plus d'argent. Si nous le voulons, Pickpick peut être une révolution dans la façon dont nous récoltons. » 

Pour plus d'informations : 
José Antonio Márquez
Pickpick
Tél. : +34 658 57 33 59
josemarquez@brainforall.com 
www.pickpick.es 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)