MIGAL Galilee Research Institute

Une innovation israélienne en soutien à la croissance du secteur de l'avocat

En 2018, le marché mondial de l'avocat était estimé à 13 milliards de dollars. D'ici 2026, ce chiffre devrait passer à 21,6 milliards. Une évolution qui devrait obliger les producteurs à trouver des moyens de répondre à cette demande croissante. Israël, produit déjà une quantité assez importante d'avocats, grâce notamment à son climat idéal.

Environ 14 000 hectares (environ 34 600 acres) d'avocatiers sont plantés en Israël chaque année, fournissant une moyenne d'environ 120 000 tonnes de fruits par an pour l'exportation et le marché local.

Mais ces chiffres pourraient bientôt être multipliés grâce à l'institut de recherche MIGAL Galilee de Kiryat Shmona. Après des essais concluants, les chercheurs de l'institut ont créé Bestree, une start-up dédiée à la production et à la commercialisation de cultures de plants d'avocats dans le monde entier.

Uri Ben-Hertzel, vice-président de MIGAL chargé du développement commercial : « L'avocat est une plante difficile à enraciner et, jusqu'à présent, il n'existait pas de système commercial de propagation des avocats dans des cultures de tissus. Le développement de... Bestree est un succès international qui va changer la chaîne de valeur de l'industrie de l'avocat en Israël et dans le monde entier. »

Uri Ben-Hertzel a noté qu'actuellement, le processus de démarrage des plants d'avocats est l'un des plus grands goulots d'étranglement de l'industrie, avec des pertes importantes pour les agriculteurs causées par le manque d'uniformité et les maladies. La nouvelle méthode de Bestree permettra l'expansion de l'industrie de l'avocat, a-t-il dit, tout en augmentant l'exportation de plants d'Israël.

Source : jpost.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)