Le retard de la récolte de légumes d'Almeria et la faible offre aux Pays-Bas maintiennent les prix élevés

Les premières coupes de légumes de serre pour la saison 2022/2023 d'Almeria sont déjà en cours, avec des prix élevés pour toutes les références en raison de la pénurie d'offre sur les marchés, tant pour les produits espagnols que pour ceux des autres pays exportateurs européens. Les vagues de chaleur ont provoqué des problèmes de nouaison et des retards dans les récoltes.

« Toutes les références, concombre, poivron, courgette, aubergine, tomate, bénéficient de très bons prix, bien que les volumes soient limités », commente José Antonio Baños, président d'Ejidomar.

« Les vagues de chaleur du mois de juillet ont provoqué une mauvaise nouaison qui a entraîné un retard d'une quinzaine de jours dans la récolte du poivron, sachant par ailleurs qu'un poivron un peu moins précoce a également été planté. De même, la sécheresse et la chaleur ont également un impact sur les calibres, qui sont généralement faibles, ainsi que sur le nombre élevé de rejets dus aux déformations des fruits. Les poivrons de première qualité ont un prix supérieur à l'euro dans toutes les couleurs », explique le représentant de cette entreprise d'Almeria.

Les Pays-Bas connaissent des difficultés dues aux effets de la sécheresse et de la chaleur, ce qui se traduit par une faible offre et des prix historiquement élevés pour les concombres et les aubergines, ainsi que par de bons prix, bien qu'avec plus de hauts et de bas, pour le poivron et la tomate.

« Il y a très peu de concombres sur le marché. La grande majorité des producteurs d'Almeria n'avaient pas prévu que les Pays-Bas auraient si peu de concombres disponibles à cette époque de l'année, alors qu'historiquement ils payent habituellement environ 0,10-0,15 € par kilo. Les plantations ont donc été effectuées à la mi-août pour une récolte à la fin du mois de septembre, qui correspond à la fin de la saison néerlandaise. Aujourd'hui, les prix des concombres néerlandais atteignent presque 0,90 € par kilo », souligne José Antonio Baños.

Cette année, la superficie de la tomate est en hausse de plus de 15 % après plusieurs années en chute libre, au détriment de la courgette et, de manière anecdotique, également du poivron, même si la superficie de l'aubergine diminuera également d'environ 10 %. « Les hectares consacrés à la courgette vont diminuer à Nijar, où l'on plantera à nouveau des tomates, grâce aux bons prix de la saison dernière, qui étaient supérieurs de plus de 30 % à ceux de la saison précédente. »

Pour plus d'informations :
José Antonio Baños
EJIDOMAR
El Ejido, Almérie
Tél. : +34 950483511
presidente@ejidomar.es 
www.ejidomar.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)