« Certaines destinations souffrent plus que d'autres, comme l'Espagne »

Les exportations françaises de pommes de terre pourraient être affectées par des problèmes de transport

La récolte des pommes de terre se poursuit en France. Comme l'explique le CNIPT, « Les pluies de la semaine dernière ont peut-être facilité la récolte. Dans la région Hauts-de-France (qui produit 2/3 de l'offre française), la progression de la récolte est variable et peut atteindre la moitié de la surface dans certaines exploitations. Les rendements enregistrés sont généralement faibles, avec des différences qui peuvent être compensées en fonction des variétés et des parcelles. » 

En ce qui concerne le commerce, « le rythme des transactions est modéré depuis le début du mois de septembre. » Les rayons présentent un large éventail de produits afin de faciliter l'acte d'achat, voire d'inciter les clients à acheter de manière impulsive. Les détaillants, ainsi que leurs fournisseurs, jouent sur des prix accessibles au consommateur et psychologiquement attrayants.

À l'exportation, le marché est stable, « Mais les problèmes de transport peuvent ralentir les opérations et certaines destinations souffrent plus que d'autres, comme l'Espagne. Au manque structurel de chauffeurs s'ajoute l'augmentation des coûts de transport. La baisse de la production espagnole de fruits et légumes pourrait mécaniquement réduire les flux de l'Espagne vers le reste de l'Europe et, par effet domino, réduire la disponibilité des camions dont pourraient bénéficier les expéditions françaises », selon les estimations de l'interprofession française de la pomme de terre.

 

Source : cnipt.fr / agrodigital.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)