Céline Vezian, Responsable pôle qualité et technique chez Top Alliance

Ail : « Le produit s’écoule mais la campagne sera plus courte par manque de volume »

L’ail connait cette année une campagne plutôt difficile. Si les récoltes commencées en juin paraissaient « normales » bien que précoces, l’apparition du Waxy Breakdown, aussi connu sous le nom d’échaudure cireuse de l'ail a causé des dommages importants à la production. « Au départ la récolte d’ail violet et d’ail blanc était prometteuse mais après séchage le produit a rapidement évolué. Nous avons constaté un écart de tri important chez les producteurs mais aussi chez nous à la coopérative », indique Céline Vezian. Des gelées tardives, un stress hydrique, des fortes chaleurs au stade de la bulbaison, et pendant la période de séchage ont favorisé l’apparition de cette maladie physiologique. « Aujourd’hui nous devons effectuer un énorme travail de tri, souvent la tête parait saine au touché mais finalement au milieu on se rend compte que certaines gousses sont touchées ».

Des rendements amputés de 50 % pour l’ail rose
Pour l’ail rose, les répercussions sont encore plus importantes. « Dès le départ, à la récolte, nous avons constaté une baisse de 50 % en termes de rendements. » Une incidence sur les rendements mais également sur le calibre des bulbes récoltés. Fin juillet, le Syndicat de défense du Label Rouge Ail Rose et de l’IGP Ail Rose de Lautrec prévenait dans un communiqué « Les mauvais résultats techniques de la campagne en cours sont directement liés aux conditions météorologiques et vont immanquablement engendrer des pertes économiques majeures pour l’ensemble des producteurs d’ail. » Avec des pertes pouvant même atteindre 80 % pour certaines parcelles non irriguées.

Une campagne écourtée
« Le produit s’écoule mais la campagne sera plus courte en raison du manque de volume », poursuit Céline Vezian. Une situation discutée lors de la réunion initiée par l’interprofession de l’ail. « Il y a une quinzaine de jours, l’interprofession a échangé avec Monsieur Duffourg, Sénateur du Gers et deux médiateurs, Monsieur Deville et Monsieur Tregaro pour sensibiliser nos clients aux agréages devenus compliqués avec nos circuits de distribution mais sans pour autant oublier que nous ne souhaitons pas que les consommateurs soient déçus ». Un dossier calamité est actuellement en cours, la coopérative a reçu cette semaine la Direction Départementale des territoires du Tarn-et-Garonne.

Pour plus d’informations :
Top’Alliance
ZA de Bordevielle
82 500 Beaumont de Lomagne
Tél. : +33 5 63 26 28 00
www.topalliance.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)