Helien Verhagen, East4Fresh-Color2Food :

« Demande énorme pour la nouvelle culture de patate douce portugaise »

Chez East4Fresh-Color2Food, aux Pays-Bas, la récolte des premières patates douces conventionnelles a donné le coup d'envoi de la nouvelle saison de l'origine portugaise. Helien Verhagen table sur une saison surprenante, dans la mesure où les plantations ont été inférieures de 25 à 40 % en Espagne et en Égypte. Le taux de change actuel du dollar ne rend pas non plus les importations de patates douces nord-américaines plus intéressantes. « Nous bénéficions actuellement d'une position confortable, car la demande de patates douces en provenance du Portugal est énorme. Le téléphone ne cesse de sonner », commence-t-elle.

« Pourtant, nous sommes nous aussi confrontés à une augmentation des coûts, comme celui du transport. Il faut compter 1 000 euros de plus par camion, tandis que les prix de l'énergie, des emballages et des produits phytosanitaires ont également fortement augmenté. Ce sont peut-être des évolutions auxquelles tout le monde doit faire face, mais elles créent des tensions sur le marché. Je ne m'attends pas à ce que le marché échappe à de fortes hausses de prix. Je pense que cela se produira dès le mois de décembre, alors que d'habitude, cela ne se produit souvent qu'à partir de janvier. »

« Nous avons envoyé les premières patates douces à nos clients allemands la semaine dernière. Notre superficie conventionnelle est la même que l'année dernière, mais la superficie biologique a augmenté de 30 à 35 hectares. Nous commencerons à les récolter à la mi-octobre. J'ai visité l'exploitation la semaine dernière, et la récolte est belle : uniforme et d'excellente qualité », déclare Helien.

L'avenir en bio
« Nous percevons de grandes perspectives, notamment dans le segment des produits biologiques. Mais les prix des produits biologiques au détail sont souvent très élevés. Nous voulons cultiver et fournir des patates douces biologiques du champ à la fourchette, afin de maintenir la transparence de la chaîne, sans passer par des courtiers. Cela permet également à nos clients de proposer des prix à la consommation plus avantageux. »

La nouveauté de cette année pour East4Fresh-Color2Food est de se concentrer pleinement sur les patates douces à chair violette et blanche. « Nous avons commencé à cultiver la variété Bonita, une variété typiquement asiatique avec une pelure et une peau blanches. Les tests effectués par les grands chefs montrent que sa saveur de noix est bien accueillie. Nos patates douces violettes ont maintenant atteint une forme et une taille correctes. Nos patates douces orange sont là depuis un certain temps, mais maintenant que nos patates douces violettes ont également obtenu cette qualité, nous pouvons commencer à augmenter leur production », explique Helien.

Programme anti-gaspillage alimentaire
L'année dernière, East4Fresh a introduit de nouveaux emballages sans plastique. Pourtant, selon Helien, cet emballage n'a pas encore réussi à percer. « Les gens ne veulent pas encore vraiment passer au sans plastique. Je m'y attendais et pensais que cette introduction était trop précoce. Néanmoins, nous allons continuer à travailler sur un programme de lutte contre les déchets alimentaires. Nous allons transformer nous-mêmes nos produits industriels en smoothies, soupes et pains sans gluten, pour ne citer qu'eux. Nous étudions encore la possibilité de vendre ces produits transformés uniquement au Portugal ou à l'échelle européenne. »

Selon Verhagen, la culture de la patate douce portugaise se caractérise par un secteur composé de nombreux petits producteurs. « Notre force, outre la culture, réside dans le stockage et le tri. De nombreux cultivateurs locaux n'ont pas cette capacité de stockage et vendent donc la plupart de leur production immédiatement sur le marché local. »

« Nous nous concentrons, au contraire, principalement sur les exportations. Nous avons une bonne relation avec un détaillant allemand, que nous développons chaque année. Outre les patates douces, nous proposons également cette année des courges portugaises dans des variétés biologiques et conventionnelles. Nous avons commencé par les courges Kabocha, Hokkaido et Butternut », conclut Helien.

Pour plus d'informations :
Helien Verhagen
East4Fresh / Color2Food
Tél. : +31 (0) 174 535 353
Cell. : +31 (0) 683 244 661
helien@east4fresh.nl
www.east4fresh.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)