William Nannes, J.P. Beemsterboer Food Traders :

« Les exportations d'oignons néerlandais sont bonnes mais le Sénégal est en surproduction »

La situation des exportations d'oignons néerlandais n'a pas beaucoup changé ces dernières semaines. « Tous les pays, à l'exception du Sénégal, continuent à peu près de la même manière. Ce marché est surapprovisionné au début de la saison », explique William Nannes de J.P. Beemsterboer Food Traders.

« Le marché sénégalais dispose d'oignons égyptiens, marocains et néerlandais. Les oignons des autres origines sont moins chers, si bien que les exportations d'oignons néerlandais vers le Sénégal ont cessé. La grande question est de savoir combien de temps les autres pays peuvent continuer à fournir des oignons. Je m'attends à une reprise de la demande d'oignons néerlandais vers la fin de l'année. »

Les prix des filets n'évoluent guère pour l'instant. « Pourtant, j'entends que les producteurs obtiennent 0,35 € pour les bons lots de décembre. Si vous suivez cela, le prix actuel du filet n'est pas assez bon ; il faut ajouter quelques centimes de plus. Mais les ventes peuvent-elles y parvenir ? La demande sera le facteur déterminant », note l'exportateur. Selon lui, les exportations d'oignons roses Crimsun se déroulent bien. « Ils ont un rayonnement de ventes étendues et sont commercialisés auprès de détaillants dans des régions comme l'Afrique, la République dominicaine et l'Europe. »

« Du point de vue de la qualité, c'est une saison passable voire bonne. Les oignons de qualité inférieure se retrouvent en Pologne. Certains lots sont atteints de fusariose, mais je ne pense pas que la qualité moyenne soit trop mauvaise. Ce qui m'inquiète davantage - surtout pour les conditionneurs - c'est le rapport entre les volumes d'exportation et la capacité de triage. »

« Supposons que les Pays-Bas aient un million de tonnes d'oignons à exporter et que ces exportations atteignent 30 tonnes par semaine. Cela signifie que, bientôt, il ne restera plus que 11 000 tonnes par semaine à traiter, donc la majeure partie de la capacité de tri n'est pas utilisée. Je suis donc très curieux de connaître les prévisions de récolte du reste de l'Europe qui seront présentées la semaine prochaine à l'Euronion Congress », conclut William.

Pour plus d'informations :
William Nannes
J.P. Beemsterboer Food Traders
Tél. : +31 (0) 226 396 408
wnannes@beemsterboer.nl  
www.beemsterboer.nl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)