Tim van Haandel de Mulder Onions :

« Difficile de transposer la hausse du prix d'achat dans les exportations d'oignons »

« Il est actuellement de plus en plus difficile de reporter l'augmentation actuelle des prix chez l'agriculteur sur les exportations d'oignons. Pendant longtemps, le prix d'achat est resté stable avec une petite augmentation, mais là les prix grimpent de semaine en semaine. Le prix de gros pour les oignons grossiers se situe déjà autour de 38/39 cents, les supers étant vendus à partir de 40-41 cents. Dans l'ensemble, les prix sont très fermes pour nos acheteurs mondiaux », observe Tim van Haandel de Mulder Onions.

« Les oignons partent toujours, mais les prix élevés freinent les exportations. Le Sénégal a imposé un plafond de prix il y a deux semaines et les exportations en ont été immédiatement affectées. Nous avons également choisi de ne pas exporter d'oignons vers ce pays les dix derniers jours. Entre-temps, le plafond des prix a été à nouveau ajusté à la hausse, mais avec l'augmentation actuelle des prix, on ne s'en sort toujours pas », poursuit Tim.

« Les exportations vers l'Extrême-Orient ont été plutôt léthargiques depuis le début de la saison. Les exportateurs chinois, en particulier, y nous livrent une concurrence forte. En Europe, la demande domine le marché, mais les commandes ne sont pas encore nombreuses. Des pays comme la Pologne et la République tchèque se renseignent, mais comme nos prix sont actuellement plus élevés que ceux du marché domestique, les acheteurs se tournent rapidement vers le produit local encore disponible ». 

Pour plus d'informations :
Tim van Haandel
Oignons Mulder
Tél. : +31 45 5678706
tim@mulder-onions.com 
www.mulder-onions.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)