La saison ukrainienne de la pomme se déroule bien malgré les circonstances

« Le volume principal de Royal Gala a déjà été exporté »

La récolte des pommes en Ukraine a été retardée cette année, et selon Volodymyr Gurzhiy de l'exportateur ukrainien de pommes USPA, les exportateurs ukrainiens de pommes ont dû faire face à leurs concurrents qui poussaient leurs pommes sur le marché à bas prix.

« En octobre, les producteurs de pommes étaient encore occupés à ramasser les pommes. En raison de facteurs climatiques et économiques, la récolte des pommes a été retardée cette année. Toutes les pommes non récoltées à temps ont été et sont encore vendues sur le marché intérieur, tandis que les pommes destinées à l'exportation ont été stockées. Dans certaines régions et exploitations, il y avait plus de pommes que ce qui pouvait être stocké, il a donc fallu commencer à exporter plus tôt. À la même période, les producteurs turcs et serbes ont commencé la saison avec des prix bas, ce qui a certainement créé une tendance à la baisse des prix sur les principaux marchés où nous sommes en concurrence. Ainsi, les exportateurs ukrainiens ont été contraints d'exporter des pommes sous une énorme pression de deux côtés : d'une part, le coût des matériaux d'emballage et de la logistique a considérablement augmenté, d'autre part, au début de la saison, les prix étaient assez bas. »

« La géographie des ventes n'est pas très différente de l'année dernière, la seule différence étant que le marché typique de la Biélorussie, qui dominait la structure des exportations auparavant, a été fermé en raison de la guerre. De même, plusieurs marchés, comme le Bangladesh et d'autres destinations exotiques, ne sont pas calculés pour le moment, mais la perspective de livraisons demeure. Depuis que la Turquie et la Serbie ont réduit la pression sur les marchés, la demande de pommes ukrainiennes a augmenté. Maintenant, il y a une demande stable pour les pommes d'Ukraine, en particulier pour les pommes de marque de haute qualité. Par exemple, nous constatons que nos partenaires sont déjà prêts à payer un peu plus pour la qualité et la marque USPA Fruit, même si la demande de pommes répondant à des normes de qualité inférieures demeure. »

Gurzhiy affirme que certains exportateurs de pommes ont ressenti le besoin de vendre rapidement leurs pommes en raison des défis qui accompagnent la guerre : « Bien sûr, à ce jour, nous ne livrons pas les pommes ukrainiennes sur certains marchés, car la logistique, dont le coût a considérablement augmenté, conduit ces livraisons à des pertes. De notre côté, nous cherchons des voies logistiques alternatives et nous nous attendons à une possible augmentation des prix, sachant que nous n'avons pas beaucoup de temps, puisque dans quelques mois l'Afrique du Sud sortira une nouvelle récolte. »

« En raison de la guerre, de nombreux producteurs sont contraints de vendre rapidement pour éviter les risques. Les bombardements constants et chaotiques des Russes menacent tout le territoire de l'Ukraine, une partie de la main-d'œuvre est allée à l'armée, il y a des interruptions dans la fourniture d'électricité, il est impossible d'acheter le nombre de générateurs dont on a besoin d'urgence. Tout cela met complètement le pays sous tension et pour l'horticulture il n'y a pas d'exception. »

Mais tout le monde ne se débarrasse pas de ses stocks aussi vite que possible. Certains restent persuadés qu'ils n'auront aucun problème à vendre leurs stocks plus tard dans la saison, explique Gurzhiy. « J'ai été très surpris lorsque j'ai parlé à certains agriculteurs, j'ai entendu dire qu'ils allaient garder des pommes pour la seconde moitié de la saison. Nous, Ukrainiens, sommes très optimistes. Bien que le volume principal de la variété la plus demandée, la Royal Gala, ait déjà été exporté, il reste encore du potentiel. Toutefois, les stocks deviennent déjà assez limités, de sorte que dans la deuxième partie de la saison, il sera nécessaire de se tourner vers d'autres variétés telles que Golden, Granny Smith, Red Delicious, Fuji et d'autres variétés rouges. »

Gurzhiy estime que la façon dont ils ont pu mener leurs affaires malgré les défis auxquels ils ont été confrontés prouve leurs capacités, surtout une fois la guerre terminée. « Quoi qu'il arrive, nous continuerons à exporter. Le fait même que nous ayons exporté pendant la guerre, que nous n'ayons pas refusé de contrats, que nous continuions à développer de nouveaux marchés, à participer à des expositions, à parler du fait que nous sommes stables, forts et en temps de paix signifie que nous serons en mesure d'approvisionner et d'influencer le marché international des fruits encore plus et avec un nouvel enthousiasme et une nouvelle motivation une fois la guerre terminée. Depuis le début de la saison, USPA Fruit a déjà participé en tant qu'exposants à Mihas Kuala Lumpur, Fruit Attraction à Madrid, Sial à Paris, Interpoma à Bolzano, et nous avons également confirmé notre participation à Fruit Logistica à Berlin et Gulfood à Dubaï en février prochain. »

Pour plus d'informations :
Volodymyr Gurzhiy
USPA Fruit LLC
Tél. : +380 50 925 57 32
v.gurzhiy@uspafruit.com 
www.uspafruit.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)