Johan Chrétien, de Rejo Fresh :

« Si le commerce reste calme jusqu’en avril,même combat pour le transporteur »

L'effervescence d'antan n'est plus de mise, chez Rejo Fresh. « Le commerce est beaucoup plus calme par rapport aux années précédentes, ce qui signifie automatiquement que c'est aussi très tranquille dans le transport », explique Johan Chrétien de Rejo Fresh. L'entreprise se concentre principalement sur le transport vers et depuis la vente aux enchères REO.

Les livraisons de produit sur le marché aux enchères représente environ 40 % de l'activité de Rejo Fresh, mais cette activité, explique l'entrepreneur, a très fortement diminué. « Les serristes sont absents en raison des prix énormes de l'énergie. Cette pause d'environ quatre mois entraîne une baisse de la production et notre activité a également beaucoup chuté et cela se poursuivra jusqu'en mars/avril. Nous devons nous contenter des légumes d'hiver en plein air et du transport depuis le cadran jusqu'aux acheteurs. Mais dans ce cas, on ne peut pas non plus parler d'offre excédentaire. De plus, les légumes sont assez chers en moyenne, nous n'osons donc pas spéculer sur un stock trop important. À cause des prix, tout le monde est un peu plus prudent dans ses achats, il semble. »

Johan ne voit pas la situation changer de sitôt. « Je ne m'attends pas à une expansion majeure des volumes. Tout ce qui vient, ce sont les légumes d'hiver, dont on constate d'ailleurs une contraction des superficies, donc je ne m'attends pas à de grandes fluctuations de l'offre avant avril. Ensuite, il se pourrait bien qu'il y ait un pic des volumes car alors, tout arrivera au même moment sur le marché. Il ne fait aucun doute que cela mettra à nouveau la pression sur les prix, ce qui reste un point d'interrogation. Nous répondons toujours à la demande des clients. Si cette demande augmente, nous augmentons avec elle. »

L'ajustement des prix est nécessaire pour survivre
L'augmentation des coûts ne facilite pas la gestion de ces incertitudes et fluctuations pour Rejo Fresh. « Chez nous, la situation n'est pas différente de celle de nombreux autres entrepreneurs. Nous connaissons une augmentation globale des prix de revient de plus de 14 %. C'est une augmentation que nous avons subie en 2022, mais nous ne pouvons qu'anticiper pour 2023 avec un ajustement des prix. J'espère et je m'attends à ce que chaque transporteur le fasse, car il sera nécessaire pour survivre. »

Plus de la moitié des coûts de l'entreprise de transport sont liés au carburant et au personnel. « En Belgique, une convention collective de travail a été adoptée, ajoutant au moins 10 %, et pour nous 11 %, avec une adaptation des salaires. Il s'agit bien sûr d'une obligation et d'une lourde charge. Si l'on considère que le personnel représente environ 33 % de nos coûts, cela a un impact considérable sur une entreprise. Pour le carburant, il s'agit d'un quart du total. Ces prix fluctuent tellement, mais la bonne façon de traiter le client est encore de fixer un prix au début de l'année pour l'année entière, plus une surcharge pour le diesel. C'est beaucoup de choses à prendre en compte par les temps qui courent. »

L'hydrogène combiné à des piles à combustible
En se tournant vers l'avenir, Rejo Fresh tient également compte de l'ambition de passer à des transports sans émissions. « Un certain nombre de nos clients sont en train de passer à un système sans CO2 d'ici 2035, ce qui signifie qu'aucun camion avec des émissions ne peut plus venir dans l'entreprise. Nous sommes donc toujours à la recherche d'autres solutions, mais pour l'instant, je pense que la meilleure option viable est l'hydrogène combiné aux piles à combustible. L'hydrogène alimente ensuite une pile à combustible pour produire de l'énergie. C'est, à mon avis, la seule alternative pour garder une autonomie et une charge utile égales à celles des voitures diesel. Après tout, si la charge utile diminue de 15 %, le nombre de camions augmente de 15 %. Nous ne voulons pas ça non plus. Nous l'examinons donc certainement avec intérêt. »

Pour plus d'informations :
Johan Chrétien
Rejo Fresh
Tél. : +32 51 25 44 72
rejofresh@skynet.be 
www.rejofresh.be 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)