Pieter de Ruiter, 4Fruit Company :

« Les tomates et les poivrons espagnols ont finalement réussi à se frayer un chemin »

À l'approche de la saison espagnole des légumes de serre, les attentes étaient élevées. Avec une production hivernale néerlandaise plus faible, les plantes semblaient pousser « à en crever le plafond. » Pas question de prix faramineux, et ce pendant un long moment. Mais aujourd'hui, les poivrons et les tomates en particulier se vendent à des prix relativement élevés.

« Les ventes de poivrons marchent bien, surtout les rouges, jaunes et orange. Les poivrons verts doivent être très beaux et très verts, mais on les paie que 8 euros. Les Palermo se vendent également bien, et sont presque indisponibles, mais le niveau de prix est d'environ 13 à 15 euros », explique Pieter de Ruiter de la société 4Fruit Company de Ridderkerk.

Les prix des tomates ont également cheminé vers le haut. « Pour les tomates rondes, nous obtenons maintenant facilement 9 à 10 euros, et pour les prunes, nous payons même jusqu'à 12 euros. Les tomates cerises se portent également bien à 9 ou 10 euros. Ce sont des prix que nous n'avons pas eu depuis des semaines. Les mois de novembre et décembre ont même été assez spectaculaires mauvais, avec des niveaux de prix autour de 4 à 5 euros », poursuit l'importateur.

Le froid à Almeria
« Mais il n'y a pas que ça. Le froid s'est installé à Almeria et il fait à peine plus que zéro. La croissance et le calibre des concombres, aubergines et courgettes sont donc à la traîne, mais dans le même temps, leurs prix ne baissent pas. Pour les aubergines, nous devrions obtenir au moins 9 euros, mais le prix payé en ce moment est plutôt 7,50 ou 8 euros. Pour les courgettes aussi, c'est 8 euros en faisant des efforts. »

Les légumes de plein air espagnols sont également disponibles. « En Murcie, on a actuellement des températures nocturnes autour de 4 ou 5 degrés et les températures ne dépassent guère les 12 degrés pendant la journée. Ça donne des prix élevés. La salade iceberg espagnole est payée 10 à 11 euros, le brocoli 11 à 12 euros et le chou-fleur se vend même à 18 euros en ce moment. »

À l'exception d'une palette égarée, la saison des kakis s'est bien terminée chez 4Fruit. « C'est très malheureux, mais les conditions climatiques - principalement un manque d'eau et des températures trop élevées - à une certaine période de la saison de croissance ont provoqué une récolte réduite de 50 % », explique de Ruiter.

Dans l'ensemble, les prix relativement élevés ne créent pas pour autant une ambiance de fête parmi les importateurs. « Les prix du raisin et des agrumes sont également corrects. C'est cool, mais pas non plus un prétexte de célébration. Le marché est un peu opaque, les prix actuels ne sont pas vraiment sains et rencontrent une certaine résistance de la part des clients. Je préfère encore vendre un camion à 10 euros que deux palettes à 18 euros. »

Pour plus d'informations :
Pieter de Ruiter
4 Fruit Company
Tél. : +31 (0)180 641902
pr@4fc.nl 
www.4fruitcompany.nl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)