Le Cap n'est pas étranger au vent pendant l'été, en particulier au vent sec du sud-est appelé familièrement le Cape Doctor. Les Capetoniens disent qu'il a soufflé plus fort que d'habitude cette année, comme si le vent devenait un peu plus fort chaque année.

« Le vent est tout simplement terrible », déclare un exportateur, et même les zones situées plus à l'intérieur des terres remarquent plus de vent que d'habitude.

En décembre, le port a connu 169 heures de retard dû au vent, contre 142 heures sur décembre 2021.

De même, le mois de janvier 2023 a été plus venteux que les deux années précédentes, avec 190 heures de retard dues au vent, contre 135 heures en janvier 2022.


Terminal à conteneurs du Cap (photo Chris Troch | Dreamstime)

Un retard très important s'accumule
Selon le Fresh Produce Exporters' Forum, « le port n'est pas opérationnel depuis mardi en raison des retards dus aux conditions météorologiques et n'accepte aucun conteneur frigorifique pour le moment. L'industrie a utilisé presque tous les points de connexion disponibles autour du port. »

Les exportateurs espèrent une reprise des chargements dimanche si les conditions le permettent. Ce n'est pas seulement la vitesse du vent qui pose problème, mais les rafales, qui avaient réussi à faire basculer une grue dans la mer il y a quelques années.

« Cela crée un retard beaucoup plus important que celui auquel le port est habitué », remarque un transitaire. « Ils ont préparé et empilé les conteneurs de cinq navires à la fois, pour décharger plus de conteneurs - y compris pour deux grands navires UE/Royaume-Uni. »

Il estime que les autorités portuaires auraient dû tenir compte des avertissements de vent. « Ils n'auraient pas dû préparer les piles du MSC Caterina et du Maersk Vilnius. C'était imprudent, et cela va mettre le secteur sous une forte pression lorsque le port rouvrira un jour. »

Les poids lourds au ralenti attendent pendant des jours
« Les camions ne peuvent pas décharger leurs conteneurs », explique un exportateur. « Les moteurs tournent au ralenti pour faire fonctionner les groupes électrogènes, en attendant devant les dépôts. C'est comme ça depuis des jours. Au port, tous les points de branchement sont pleins et la zone d'empilement est également pleine. »

Des remplaçants sont envoyés pour les chauffeurs de camions qui attendent de décharger, avec de la nourriture et du diesel supplémentaires.

Les installations d'entreposage frigorifique atteignent leur capacité maximale ou sont pleines, n'acceptant pas de nouvelles entrées tandis que d'autres étudient leurs options.

L'industrie sud-africaine du raisin de table a noté dans son bulletin hebdomadaire que, outre le vent, il y a eu un certain nombre d'autres problèmes récemment : « Le rendement du port du Cap ces dernières semaines n'a pas été satisfaisant, en raison d'omissions de navires, et un effort concerté de Transnet et des autres parties prenantes est nécessaire pour gérer les volumes dans les semaines à venir. »

Une semaine pluvieuse est attendue
Dans le même temps, après un période de températures inconfortablement élevées, une pluie légère est tombée sur de nombreuses parties du Western Cape Boland et des quantités encore plus importantes sont prévues.

D'importants volumes de raisins de la vallée d'Hex River doivent être cueillis et emballés au cours des 5 prochaines semaines et pour le moment, selon un viticulteur, la vallée inférieure a coupé les raisins sans interruption tandis qu'il n'y a eu que de légères perturbations vers la vallée supérieure, plus proche de Touws River.