Sous-ensemble de caractères spéciaux plus

Annonces

Alexis Mul, de Temu BV Holland :

« Les prix de l'ail sont plus élevés cette année »

La semaine dernière, la division ail de l'association espagnole des producteurs Asaja a signalé qu'environ 30 % de l'ail dans ses champs ne sera pas récolté en raison des pluies persistantes de la fin mai et du début juin. « Je ne m'attache pas vraiment les chiffres exacts, mais j'ai entendu dire qu'à Cuenca, la principale région productrice d'ail en Espagne, il y a beaucoup de problèmes à la production à cause de l'excès d'eau », déclare Alexis Mul, propriétaire de Temu BV Holland et d'Ibergarlic SL Spain, lui-même établi à Cordoue, en Espagne.

Dans la région de Cuenca, presque tout l'ail a été touché par la pluie, mais dans la région de Cordoue, une grande partie de l'ail a encore pu être sauvée des dégâts causés par l'eau. Cela s'explique en grande partie par le fait que l'ail de la région de Cordoue (Andalousie) est toujours récolté plusieurs semaines plus tôt que dans le nord et qu'en raison de l'imminence des pluies, un grand nombre de personnes ont été envoyées dans les champs pour récolter autant d'ail que possible.

« La région de Cordoue est la deuxième zone de production. Le problème est la sécheresse, qui entraîne une incertitude quant aux possibilités d'irrigation. Le fait de ne pas savoir si l'on disposera de suffisamment d'eau pour la saison prochaine peut évidemment freiner les plantations. »

Cet hiver, en particulier dans le sud de l'Espagne, les spéculations allaient bon train sur la possibilité de ne pas planter d'ail pour la saison prochaine en raison de l'incertitude quant à l'autorisation d'irriguer. Bien que beaucoup d'eau soit tombée (y compris ici dans le sud), le niveau moyen des réservoirs ne dépasse pas 24 % actuellement en Andalousie, ce qui ne dissipe pas l'incertitude.

Néanmoins, selon Mul, quelques producteurs de Cuenca ont tout de même commencé à récolter l'ail de printemps à temps, juste avant les pluies. « Mais pour l'ail Morado, la dernière variété, ce sera plus difficile. Il a plu la semaine dernière. Même l'industrie ne pourra pas faire grand chose avec une grande partie de l'ail qui n'est pas adapté au marché du frais. D'un autre côté, la baisse des rendements contribuera certainement à faire monter les prix, car je ne vois pas d'autres origines combler le vide dans l'immédiat. En outre, je ne pense pas que l'Égypte devienne un acteur important dans le domaine de l'ail sec dans un avenir proche. »

On était donc dans les temps ici dans le sud, mais pas dans la région de Cuenca. L'ail sera accepté par l'industrie, mais lorsqu'un champ entier atteint juste la qualité industrielle, souvent, on ne prend pas la pein de le récolter. L'ail commercialisé par Temu provient par ailleurs presque exclusivement de Chine. « La qualité de l'ail chinois est très bonne cette saison et le prix est actuellement supérieur de 10 à 20 % à celui de l'année dernière. Le produit espagnol est environ 80 centimes plus cher que la saison dernière. Peut-être que l'Argentine peut profiter de la situation maintenant que l'ail espagnol devient si cher », a déclaré Mul.

L'ail commercialisé par Temu provient principalement de Chine. « La qualité de l'ail chinois est assez bonne cette saison et le prix est actuellement supérieur de 10 à 20 % à celui de l'année dernière. La production espagnole est environ 80 cents plus chère que la saison dernière. L'Argentine pourrait peut-être tirer parti de la situation, maintenant que l'ail espagnol devient si cher. »

« Depuis notre conversation, j'ai appris de mon collègue que la qualité de l'ail chinois n'est pas la meilleure, parce que beaucoup de pluie a également été enregistrée avant la récolte, et pour autant que je sache, tout l'ail chinois est affecté par des taches noires sur la peau. La question est bien sûr de savoir si le marché se contentera de cela cette année, s'il n'y a pas de bonnes alternatives »

Pour plus d'informations :
Alexis Mul
Temu BV Pays-Bas
Tél. : +31 72 5673100 (Pays-Bas)
Tél. : +34 676 556564 (Espagne)
info@temu.nl
www.temu.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.