Après plusieurs années d’arrêt, c’est officiel, le terminal fruitier du port de Sète reprend du service. Le spécialiste du transport et de la logistique fruits et légumes, Primever et la région Occitanie, propriétaire du Port de Sète ont annoncé leur partenariat pour relancer l’activité sur le port méditerranéen, via un contrat de 6 ans. La partie manutention portuaire, elle, sera assurée par Sea-Invest.


Primever a repris la gestion du terminal fruitier le 15 juin dernier. Le 1er décembre, un premier bateau de litchi en provenance de Madagascar, avec à son bord 8 000 palettes, arrivera au port de Sète / © Port de Sète

Primever ajoute une corde à son arc
Un projet « stratégique » pour Primever, qui sera en charge de la gestion du terminal sous température dirigée. Cette nouvelle implantation va permettre à l’entreprise familiale « d’offrir une solution logistique complète clé en main et ainsi démarrer l’activité de logistique portuaire ». Avec ce partenariat Primever affiche l’ambition de booster l’activité fruitière méditerranéenne. « Nous venons gérer une activité logistique portuaire mais également maritime car désormais nous offrons une solution logistique différente avec une gestion multiproduit ». Et c’est grâce à cette opération que le spécialiste va pouvoir s’inscrire dans une diversification activité maritime, comme l’explique Samy Kchok Directeur général Primever Europe & international. A terme les deux partenaires souhaitent développer des lignes maritimes régulières afin de livrer la France et les pays d’Europe limitrophe en A/B grâce à son réseau de 52 agences.


Primever, SEA-invest et Port de Sète réunies à Fruit Attraction 2023

Un entrepôt neuf de 23 000 m²
Si des essais avaient déjà été menés par le passé pour relancer l’activité fruits et légumes au port méditerranéen « faute de ligne maritime », le projet n’avait jamais abouti selon le directeur du Port de Sète, Olivier Carmès. Et les deux partenaires peuvent aujourd'hui bénéficier d’infrastructures déjà présentes : un entrepôt frigorifique neuf à disposition de 23 000m² (construit par Orsero) et une connexion ferroviaire proche de l’entrepôt.

Un projet « très bien accueilli » par l’écosystème régional puisque synonyme de relance économique et qui s’inscrit dans une logique de réduction de l’empreinte environnementale, pour davantage de « cohérence », selon Samy Kchok. « Jusqu’à maintenant les flux de marchandises à destination du sud de l’Europe étaient gérés par le nord via les ports de Rotterdam et Anvers. Dorénavant ils seront gérés par un port méditerranéen stratégiquement situé ».

Pour plus d'informations :
Primever
Marché d’Intérêt National – BP 126
47004 Agen (siège)
Tél. : +33 (0)5 53 77 87 77
reseau-primever.com