« Augmenter le chiffre d’affaires et réduire le gaspillage alimentaire », c’est l’objectif affiché du logiciel IDA basé sur l’intelligence artificielle. Développé par Mateo Beacco, Mathieu Grosso et Alex Chataigner, cette solution promet « d’optimiser la gestion des produits frais aussi bien dans les commerces de proximité que dans les hypers ». Lancé en février 2023, IDA a déjà séduit plusieurs enseignes, grâce à ses résultats. Aujourd’hui la start-up vient de réaliser une levée de fonds de 2,7 millions d’euros pour accélérer son développement.


Alex Chataigner, Mateo Beacco et Mathieu Grosso

« Maximiser les marges et minimiser les pertes du rayon fruits et légumes »
« - 30 % de gaspillage, +5 % de ventes », affirme Mateo Beacco un des cofondateurs. « D'ordinaire les chefs de rayon fruits et légumes utilisent un cadencier pour effectuer leurs commandes et peuvent saisir jusqu’à 400 lignes par jour, soit l’équivalent de près de 500 à 700 h par an ». Car selon Mateo, les logiciels de gestion du marché utilisés aujourd’hui ont été développés pour les produits secs et ne sont donc pas adaptés aux produits frais. Résultat ? « Si le chef de rayon commande trop c’est jusqu’à 10 % de son CA qui est perdu, si au contraire il commande trop peu, la rupture peut lui faire perdre chaque année jusqu'à 15 % ».

Avec le logiciel IDA tout ce processus de commande serait optimisé grâce à des algorithmes qui suggèrent les commandes en fonction de différents paramètres (plus d'une centaine) tels que météo, durée de vie du produit, saisonnalité, historique des ventes ou encore zone de chalandise…Une « nouvelle approche qui prend donc en compte des paramètres inhérents aux fruits et légumes en proposant une optimisation mathématique en fonction de la marge, du colisage, de l’élasticité des prix… et qui permet de maximiser les marges et minimiser les pertes ». Autre atout proposé par les développeurs : rassembler les commandes en une via une tablette reliée directement aux centrales d’achat et aux fournisseurs.


Le logiciel IDA a déjà convaincu Système U, Naturalia, Provencia, Biocoop, Les Comptoirs de la Bio, Carrefour (Guillaume Halley - franchisé), ainsi qu'une enseigne suisse

2,7 millions d’euros pour se développer au national
Si pour le moment le logiciel est réservé aux fruits et légumes, la start-up ambitionne de devenir une spécialiste en produits frais (fromage, boucherie, marée), intégrer d'autres secteurs comme les centrales d'achat et grossiste et surtout étendre sa présence à l’échelle nationale. C'est donc pour atteindre cet objectif qu’elle vient de réaliser une levée de fonds d’un montant de 2,7 millions d’euros auprès de Frst, daphni, Motier Ventures et Kima Ventures.

Pour plus d'informations :
IDA
Mateo Beacco
Co-founder & CEO
Tél. : +33 6 26 53 52 44
mateo@ai-ida.com
ai-ida.com