Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)

Comme nous donnons la possibilité de consulter nos articles gratuitement, nous comptons sur les revenus de nos bannières publicitaires. Merci donc de désactiver votre bloqueur de publicités et de réactualiser la page pour pouvoir poursuivre votre visite sur ce site.

Cliquez ici pour savoir comment désactiver votre bloqueur de publicité.

Sign up for our daily Newsletter and stay up to date with all the latest news!

S'abonner I am already a subscriber
Sebastian Allgäuer, de Rheintaler Feldfrüchte (Allemagne) :

« Le traitement des calibres supérieurs et inférieurs permet d'augmenter la valeur ajoutée à l'hectare »

Cette année, les précipitations abondantes ont durement touché les cultures maraîchères du Vorarlberg, en Autriche. « Nous enregistrons une année de récolte inférieure à la moyenne pour presque toutes les cultures », déclare Sebastian Allgäuer, de l'exploitation Rheintaler Feldfrüchte, située à Feldkirch. Ce dernier produit des pommes de terre, des oignons, du céleri, des betteraves et des citrouilles sur une superficie totale de 22 hectares dont il commercialise lui-même les récoltes.

« Les tubercules de pommes de terre ont été peu nombreux. Les rendements ont donc été plus faibles. En outre, nous avons surtout récolté des pommes de terre surdimensionnées (65+), qui sont trop grosses pour le marché du frais, c'est-à-dire pour les produits emballés. En revanche, nous avons eu relativement peu de problèmes de maladies et de pourriture cette année. Les produits que nous avons pu récolter ont par ailleurs une bonne durée de conservation. De plus, nous avons été en mesure de répercuter la plupart des coûts de production supplémentaires grâce à de bonnes négociations sur les prix », explique Allgäuer.

En raison des pluies persistantes et des conditions de récolte difficiles qui en découlent, la récolte d'oignons 2023 laissera le souvenir d'une campagne particulièrement rude, poursuit le producteur et négociant en légumes. « Nous avons eu beaucoup de problèmes avec le mildiou. En revanche, la récolte de céleri s'est très bien développée. »


Sebastian Allgäuer et Kilian Schatzmann dirigent conjointement Rheintaler Feldfrüchte, fondée en 2017

Potentiel de croissance dans le domaine de la transformation des légumes
Toutes les cultures sont produites selon les directives du label de qualité Ländle. Après la récolte, les légumes sont stockés dans un entrepôt frigorifique construit en 2020, qui dispose d'une capacité de stockage totale de 750 000 kg. L'entreprise compte désormais sur la transformation effectuée dans la région pour pouvoir utiliser les produits hors gabarit qui ne conviennent pas au marché du frais. « Nous avons déjà trouvé de bons partenaires pour les pommes de terre et les betteraves, mais nous sommes toujours à la recherche d'un transformateur d'oignons souhaitant acheter nos excédents. L'objectif est d'utiliser la totalité du rendement afin d'augmenter la valeur ajoutée par hectare. Malheureusement, le Vorarlberg est un peu à la traîne dans le secteur du frais. Les entreprises de transformation sont donc peu nombreuses. »


Récolte d'oignons du Vorarlberg

La demande de légumes prêts à l'emploi a toutefois considérablement augmenté ces dernières années, observe Allgäuer. Il s'agit maintenant d'exploiter davantage ce potentiel et d'allonger la saison de commercialisation en conséquence. « Avec les pommes de terre, nous pouvons déjà fournir des produits régionaux pendant douze mois de l'année. En fonction des conditions météorologiques, nous pouvons proposer nos cultures légumières jusqu'en mars/avril de l'année suivante. En ce qui concerne les oignons, je pense qu'il est concevable à moyen terme de prolonger la saison jusqu'à fin mai/début juin. Nous tentons également d'avancer la saison avec des couvertures molletonnées et de bonnes variétés précoces », conclut Allgäuer.


Les pommes de terre fraîchement récoltées subissent un premier tri dans le champ

Images : Weissengruber & Partner

Pour plus d'informations :
Sebastian Allgäuer
Rheintaler Feldfrüchte - Allgäuer Agrar KG
Ketschelenstraße 66
6800 Feldkirch
Tél./Fax : +43/ 664 / 9186569
sebastian@allgaeuer.at
www.allgaeuer.at

Date de publication: