L'Espagne et la France collaborent pour améliorer la récolte de potirons

Le centre technologique AINIA et le Centre de Développement et d'Innovation de la Bretagne française ont collaboré à l'élaboration d'un plan d'action qui permettra de savoir avec plus de précision quel est le meilleur moment pour la récolte de potirons.

Afin d'assurer une meilleure qualité et une plus longue durée de conservation, les chercheurs du centre AINIA ont utilisé des technologies de Data Analytics (Intelligence Artificielle appliquée à l'analyse des données) pour analyser les données sur la culture et la conservation des potirons de la variété Red Kuri.

Selon Walter Moncho, responsable des projets TIC chez AINIA, « nous avons pu analyser les données enregistrées dans les champs de potirons de Bretagne et obtenir des résultats qui nous permettront d'offrir des conseils fiables sur les meilleures pratiques pour la récolte. Cela aidera à minimiser les pertes de qualité et à maximiser les rendements. »

Jusqu'à présent, les producteurs ne pouvaient compter que sur leur expérience pour prendre des décisions, ce qui rendait difficile de planifier la plantation de manière objective et d'effectuer la récolte d'une manière adaptée à la demande. Cependant, grâce à la technologie Data Analytics, le programme de récolte peut être planifié avec une plus grande précision, ce qui permet de récolter des potirons au moment optimal de leur maturité. Ainsi, les paramètres de qualité optimaux (teneur en sucre et fermeté) restent stables le plus longtemps possible après la récolte.

Le centre technologique AINIA a appliqué une méthodologie spécifique d'analyse des données qui se compose de six phases, dans lesquelles l'application des technologies d'intelligence artificielle les plus appropriées est établie. Un certain nombre d'aspects sont pris en compte pour obtenir la maturité souhaitée, tels que la relation entre la couleur du pédoncule et la teneur en sucre au moment de la récolte, la dégradation des caractéristiques qualitatives lors de la conservation de la culture et l'impact des conditions climatiques dans cette conservation.

« Ce système ouvre la porte à une nouvelle agriculture, avec une productivité et une efficacité accrues dans la prise de décision. Grâce aux résultats obtenus, les producteurs pourront améliorer leur planification, et avec cela leurs profits. Les potirons cultivés auront également une durée de conservation plus longue, ce qui permettra de mieux répondre à la forte demande du marché », explique Walter Moncho.

Ce projet a été développé dans le cadre du projet européen RUC-APS.

Source : agronewscastillayleon.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)