États-Unis : IFC acquiert trois sociétés de fruits de verger

International Farming Corporation (IFC), société d'investissement  agricole basée en Caroline du Nord, a acquis trois entreprises de fruits de verger de l'État de Washington : Legacy Fruit Packers, Valley Fruit, ainsi que Larson Fruit. Les trois sociétés qui appartenaient aux familles Larson et Verbrugge seront regroupées pour ne former qu'une seule nouvelle société, Columbia River Orchards.

L'acquisition comprend 1 620 hectares de vergers, deux installations d'emballage d'une capacité de quatre millions de boîtes de fruits par année et des participations dans la société de commercialisation Sage Fruit située à Yakima, Washington, et Pacific Coast Cherry Packers à Wapato, Washington, rapporte www.globalaginvesting.com.

Soutenu par des milliards de dollars
Enracinée dans l'agro-industrie de Caroline du Nord depuis 1827, l'IFC est une société de gestion agricole avec une équipe expérimentée dans la production agricole en Amérique, en Afrique et en Europe de l'Est. Grâce à ses connaissances approfondies de la production agricole, à ses relations multigénérationnelles avec l'industrie, à sa compréhension approfondie de l'intégration verticale au sein de la chaîne de valeur agricole et à sa plateforme innovatrice de solutions technologiques agricoles internes, l'équipe de l'IFC composée de docteurs en sciences agricoles, d'ingénieurs agricoles professionnels certifiés, de conseillers agricoles certifiés et de consultants autorisés peut souvent obtenir des contrats hors marché et gérer avec succès les activités agricoles institutionnelles et leurs actifs auxiliaires pour ses investisseurs.

En septembre 2018, l'IFC a annoncé qu'elle prévoyait recueillir 1,5 milliard de dollars pour son fonds IFC Core Farmland Fund - un instrument à capital variable axé sur l'investissement dans les exploitations agricoles américaines.

À long terme, par le biais du Core Farmland Fund, l'IFC vise à réaliser une croissance du revenu et du capital en investissant dans une gamme de fermes de cultures en ligne, permanentes et spécialisées qui offrent une diversité sur le plan géographique, de la gestion et des facteurs connexes comme les capacités de stockage ou l'irrigation.

Une vision à long terme est également envisagée avec Columbia River Orchards, l'entreprise ayant l'intention de faire « d'importants investissements dans la technologie des vergers et de l'emballage pour produire des fruits de la plus haute qualité pour nos clients. » Ces investissements couvriront également l'expansion et le développement de nouvelles superficies au cours des prochaines années et serviront à soutenir les 3 000 employés saisonniers et à temps plein actuels de l'entreprise, ainsi que l'expansion future des équipes.

Mûrs pour la consolidation
Dès la fin décembre 2017, les observateurs de l'industrie constataient que le secteur des fruits de verger de l'État de Washington était sur le point de passer à la consolidation. Avec une offre excédentaire de cerises et de pommes, et un trop grand nombre d'usines de conditionnement, Michael Butler, PDG de Cascadia Capital à Seattle, a déclaré que l'industrie des fruits de verger allait certainement connaître un niveau de consolidation plus élevé au cours des 24 prochains mois, car les usines de conditionnement fonctionnaient à pleine capacité.

M. Butler a ajouté que les entreprises fruitières de taille moyenne ayant des vergers de moins de 600 hectares qui ne sont pas intégrés verticalement et dont la capacité de production est inférieure ou égale à 30 % sont celles qui risquent le plus d'être balayées par la consolidation, selon Capital Press.

« Elles ont toutes du potentiel, mais il n'y a pas de place pour tous », dit-il.


Date de publication :



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)