Paul van den Elzen :

« Le secteur du commerce doit s'habituer aux bons prix du poireau »

L'été sec de l'an dernier continue d'affecter le marché du poireau. « On récolte beaucoup moins de kilos. Le temps actuel n'est pas un temps de croissance. Cela signifie que nous attendons aussi plus longtemps pour les nouveaux poireaux », explique Paul van den Elzen, de l'entreprise du même nom basée à Uden, aux Pays-Bas.

« Il en résulte un bon niveau de prix d'environ 1,20 euro par kg. Le secteur du commerce doit s'y habituer. Mais vous en avez pour votre argent parce que, à mon avis, la qualité du poireau n'a jamais été aussi bonne. »

« C'est une histoire différente de celle des autres années où les prix se situaient parfois entre 0,30 et 0,40 euro. Nous avons cependant besoin de quelque chose de plus après tous nos efforts de l'été dernier », poursuit Paul.

Il est confiant que les prix des poireaux réfrigérés resteront stables au cours des cinq prochaines semaines. Jusqu'à ce que les nouveaux poireaux arrivent sur le marché. « Les prix n'ont pas besoin d'être de 2 EUR parce qu'alors vous ne vendez rien. Un peu plus de 1 Euro suffit. »

« L'offre de poireaux d'outre-mer diminue chaque jour. En Belgique, les stocks s'épuisent également rapidement », explique le producteur. Il se réjouit à l'idée d'aider un large éventail de clients. « Nous vendons à des clients qui vont des supermarchés jusqu'aux transformateurs. Les Pays-Bas sont un marché important pour nous. »

« Cependant, nous vendons également nos poireaux en Europe de l'Est et du Sud, aux États-Unis et au Japon. Nous avons une superficie de plus de 200 hectares de notre propre culture. Cela signifie que nous pouvons servir nos clients tout au long de l'année. »

Selon Paul, la superficie totale de poireaux a diminué au cours des dernières années. « Il y a déjà un bon nombre d'agriculteurs qui se sont arrêtés. Et les entreprises qui s'arrêtent ne redémarrent pas. »

« Toutefois, on s'attend à une certaine croissance dans le secteur des poireaux d'automne, particulièrement en ce qui concerne les agriculteurs qui cultivent pour l'industrie. Les entreprises qui restent ne se développent pas non plus. Il faut non seulement organiser les ventes, mais il est également difficile d'obtenir un nombre suffisant d'employés. De nos jours, les gens peuvent trouver du travail n'importe où », conclut Paul.

Pour plus d'informations :
Van den Elzen Groenteverwerking
21 Duifhuizerweg
5406 TB Uden, Pays-Bas
Tel : +31 (0) 413 782 999
Cell : +31 (0) 654 795 196 (Paul)
paul@elzengroentenverwerking.nl
www.prei.nl


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)