Premier signalement du virus de la tomate brune en Turquie

Le virus ToBRF a été détecté en Turquie. La British Society for Plant Pathology confirme la découverte du virus dans les serres d'Antalya par le biais de son magazine New Disease Reports.

ToBRFVB
Le virus ToBRFV (Tomato Brown Rugose Fruit Virus) aussi appelé Virus du Fruit Rugueux de la Tomate Brune a fait son apparition sur des sites de culture de tomates partout dans le monde. Selon l'OEPP, le virus a été confirmé en Allemagne, en Israël, en Italie, en Jordanie, au Mexique et aux Etats-Unis. Comme il ne constitue pas un virus de quarantaine dans chaque pays et qu'il n'est donc pas tenu d'être signalé, cette liste n'est peut-être pas exhaustive. Il est, par ailleurs, facilement assimilé au ToMV (Virus de la Mosaïque de la Tomate). 

Presque toutes les variétés de tomates actuellement disponibles sont résistantes au TMV (Virus du Tabac) et au ToMV, mais ce nouveau virus a vaincu ladite résistance. Les symptômes sont similaires à ceux du PepMV (Virus de la Mosaïque du Pépino).

Le ToBRFV peut s'étendre facilement à l'intérieur d'une serre. Il peut, en effet, se propager par l'intermédiaire de la quincaillerie utilisée dans la serre. La dissémination d'une serre à l'autre peut se faire par l'intermédiaire de visiteurs ou de travailleurs saisonniers, en échangeant du matériel mais aussi par les oiseaux, ou même d'une salle d'emballage commune.

Des pays comme le Mexique, le Japon, la Turquie et l'Australie ont commencé à appliquer des restrictions sur les importations de semences de tomates et de poivrons, mais le virus a été trouvé dans des serres turques. Le magazine New Disease Reports écrit comment les tomates de serre ont présenté des symptômes de la maladie en janvier 2019. « Feuilles avec mosaïque chlorotique, marbrures, rugosité et rétrécissement occasionnel. (Fig. 1). Des taches nécrotiques ont été observées sur le pédoncule, les calices et les pétioles et le fruit était rugueux avec des taches chlorotiques et nécrotiques (Fig. 2) ».

Ces symptômes ressemblent à ceux causés par plusieurs virus de la tomate, mais 27 échantillons prélevés dans deux serres (dont environ 20 % de la superficie totale de 0,7 ha étaient malades) ont été testés par RT-PCR pour détecter la présence du virus de la mosaïque du pépino, du virus du tabac (TMV), du virus de la mosaïque de la tomate (ToMV) et du virus de la maladie bronzée. 

Comme les résultats des tests étaient tous négatifs, un ensemble d'amorces génétiques a été utilisé pour détecter les tobamovirus infectant les tomates par RT-PCR (Luria et al., 2017). Il s'avère que la séquence virale retrouvée ressemble à la séquence de ToBRFV trouvée précédemment en Allemagne, en Israël et en Jordanie.

Lire l'article complet (en anglais) ici.

Pour en savoir plus sur ToBRFV, cliquez ici.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)