Philippe Quaranta, Jardins du Midi :

« Nous allons lancer notre nouvelle Gamme Solidaire dès le mois d’août »

Implanté au cœur de la Lomagne, Jardins du Midi fait partie des plus anciens acteurs français de la filière ail. Depuis 50 ans, l’entreprise reste fidèle à son approche : « Nous cherchons avant tout à commercialiser des produits de saisonnalité de façon à faire une offre qualitative tout au long de l’année », raconte Philippe Quaranta, directeur général de la société. Avec plus de 500 références commercialisées, le metteur en marché a misé sur la segmentation de son offre valorisée par une forte stratégie de communication. Impliquée jusqu’à présent dans trois démarches que sont le bio, le ZRP et la HVE, l’entreprise a décidé cette année de renforcer son engagement auprès de ses producteurs via une quatrième démarche, intitulée « Gamme Solidaire ».

Que garantit La Gamme Solidaire ?
« Ce que l’on appelle solidaire chez nous, c’est le fait de garantir le résultat de son exploitation et le revenu de l’agriculteur », explique Philippe. « Il s’agit de payer au prix juste la production de nos agriculteurs en prenant en compte la totalité des coûts de production pour leur garantir un revenu ». La démarche a également pour objectif de proposer un contrat sécurisant pour les agriculteurs, puisque l’entreprise s’engage auprès d’eux sur une durée de trois ans.

De leur côté, les agriculteurs s’engagent à offrir au consommateur un produit de qualité, qui réponde aux normes de sécurité alimentaire et produit dans le respect de l’environnement. L’approche inclut également une responsabilité sociale vis-à-vis de la santé et de la sécurité des travailleurs.

Avant même le lancement de la gamme, qui aura lieu début août avec la commercialisation de la nouvelle récolte, 80 % des producteurs ont déjà adhéré à cette approche solidaire. Si l’Ail Solidaire ouvre le bal cette année, Jardins du Midi s’est déjà lancé dans cette démarche avec l’oignon et l’échalote.

 

A propos de Jardins du Midi
L’entreprise a été créée par Jeanne Duran en 1936. « Il y a des personnalités dans le métier de l’ail et Madame Duran en fait partie. En définitive, elle a amené la commercialisation d’une production locale, celle de la Lomagne », raconte Philippe. Puis en 1985, Madame Duran a cédé l’entreprise à ses fils qui sera reprise plus tard en 2011 par les Halles Mandar.

Dans les années 90, l’entreprise s’est structurée, développé à l’export et a diversifié ses canaux de distribution. « C’est là qu’a été la force de Jardins du Midi, au travers de la grande distribution. En dehors d’offrir un produit, on a cherché à offrir un service. C’est comme cela que nous avons été dans les années 2000, une centaine de commerciaux dédiés à la vente de nos produits. 

En tant qu’« acteur de valorisation » et non « acteur volumétrique », Jardins du Midi emballe tous ses produits premium, issus de démarches de production qualitatives, dans sa station de conditionnement sur place. L’implication de l’entreprise en faveur d’une production écoresponsable est la suite logique de son engagement pour une agriculture raisonnée pris il y a une vingtaine d’années, notamment par la suppression de produits de conservation antigerminatifs. Quant à son engagement dans le bio, l’entreprise a tenu à emballer ses produits dans un packaging biodégradable. Car comme le dit Philippe « Quitte à nous engager dans une démarche bio, nous voulons le faire jusqu’au bout ».


Philippe Quaranta et Camille Le Large

Pour plus d’informations :
Philippe Quaranta
Jardins du Midi
ZA La Sérignac
82 500 Beaumont de Lomagne
Tél. : +33 5 63 65 36 00
www.jardinsdumidi.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)