Jérémy Abriac, Champi 31 :

« La production de champignons en France va se développer »

Depuis quelques années, Jérémy Abriac, responsable de site de la société Champi 31, observe une augmentation de la demande en champignons français : « Avec la crise économique de 2008, les ventes de champignons polonais ont explosé. Beaucoup de champignonnières françaises et hollandaises notamment ont souffert de la situation. Mais avec la relance de l’économie aujourd’hui, le champignon français se vend très bien ».

Si bien que l’offre ne suffit pas à satisfaire la demande : « Il y a un manque de production française par rapport à la demande. Même si les champignons de l’Hexagone se vendent en moyenne 30 à 40 % plus cher que les étrangers, les français réclament aujourd’hui des champignons d’origine française. Pour les pleurotes par exemple, lorsqu’il y a un creux dans la production française et que l’on comble le manque avec des origines étrangères, on observe souvent une baisse des ventes. Certains clients préfèrent se passer de pleurotes plutôt que d’en acheter qui ne viennent pas de France. Beaucoup d’entre eux maintenant recherchent uniquement de l’origine française. Et cela vaut aussi bien pour les GMS que pour les marchés. Donc comme il y a un manque de production, les champignonnières vont tendre à se développer en France. La nôtre par exemple ne cesse de grandir depuis quelques années du fait de cette forte demande ».

« La saison des champignons sauvages, c’est maintenant »
L’été représente une période relativement creuse pour le marché des champignons. En effet, septembre marque le début de la saison avec la récolte du très attendu cèpe, champignon préféré des français. « Les champignons de Paris, pleurotes et shitakés sont en production toute l’année. Mais pour les champignons sauvages, la saison va commencer maintenant. Nous allons attaquer notre saison de cèpes à partir de septembre, conjointement à celle des girolles, chanterelles et trompettes de la mort. Nous enchaînerons ensuite avec la truffe en décembre-janvier-février et enfin vers Pâques arriveront les morilles jusqu’à mai-juin en fonction de la météo », explique Jérémy.

A propos de Champi 31 :
Célébrant en 2019 sa trentième année d’existence, Champi 31, créée par Martine Abriac, est présente sur le MIN de Toulouse depuis 1989. « Nous sommes spécialisés dans les champignons de Paris qui représentent 70 % de notre volume de vente et les champignons sauvages. Cela fait quelques années que la société a été reprise par un producteur qui se situe en Charentes-Maritimes. Bien que nous proposions à la vente des marchandises d’origine Espagne, Pologne et Hollande, nous essayons de commercialiser  le plus possible des champignons français et vendons aujourd’hui majoritairement la production qui est la nôtre, à savoir champignons de Paris, pleurotes et shitakés ».

Pour plus d’informations :
Jérémy Abriac
Champi 31
Tél. : +33 5 61 57 17 84
Cell. : +33 6 87 89 59 95
Champi.31@wanadoo.fr

 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)