Bon marché des poivrons malgré la baisse des quantités

Le marché italien du poivron n'est pas au mieux de sa forme depuis ces deux dernières années, affecté par les importations (principalement d’Espagne) et également par les conditions de production de l’année dernière. 

« Les produits espagnols sont non seulement vendus sur le marché du frais, mais également à l'industrie de la transformation », explique un opérateur.

Poivrons italiens destinés à l'industrie de transformation (photo d'archive)

L'année dernière, la sécheresse suivie des pluies a provoqué de nombreuses maladies qui ont entraîné une baisse des rendements à l'hectare et des pertes considérables pour les entreprises. « Pourtant, le marché a maintenu ses prix bas également sous l'effet de la pression exercée sur les produits importés d'Espagne. Donc les producteurs étaient plutôt découragés début 2019 avec des projets de réduction des quantités, à la fois dans les serres et dans les champs ouverts. » 

Selon l'opérateur, d'autres problèmes se sont également produits, le plus gros étant lié au travail. « Les lois sur le « caporalato » avec des critères plus stricts et des sanctions sévères, en cas de non respect des normes, ont compliqué la tâche des producteurs. La récolte des poivrons se fait à la main, contrairement aux greffes, qui sont mécaniques. »

Cette année, parce que les exploitants s'intéressent à cette culture, de nouvelles zones ont été plantées. « La culture du poivron a été introduite même dans la plaine de Crotone, où elle n'existait pas. La région de Metaponto se développe également, et même celle du Salento. » Une baisse a été enregistrée là où la culture était déjà populaire (Foggia, Ombrie et Émilie-Romagne).

(photo d'archive)

Situation actuelle
« Bien que les prix ne soient pas ce qu'ils devraient être, la campagne en plein champ bat son plein, avec une forte production de produits de serre aussi bien en Campanie, à Vérone, dans le Piémont, en Sardaigne et en Ombrie. Bien sûr, le point culminant est en retard d'une vingtaine de jours, puisque ça aurait dû être autour du 23 et 24 août, mais les mauvaises conditions météo ont retardé les greffes. À Foggia, par exemple, la récolte est sur le point de commencer. Les produits de Sicile et de Metaponto seront disponibles à partir de la mi-octobre/ novembre. »

La concurrence ne vient pas seulement d'Espagne, mais aussi des Pays-Bas avec les poivrons Blocky. 

Un autre aspect à souligner est la bonne santé des cultures. En raison de la sécheresse estivale, il n’y a pas eu de moisissure ni de plante morte. Les rendements par hectare devraient donc être bons. 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)