Une offre troisième voie qui trouve sa place dans le rayon fruits et légumes

La filière fruits et légumes a ces dernières années pris une orientation tridimensionnelle, avec l’apparition d’une troisième voie. Les labels Cultivées Sans Pesticides1 et Zéro Résidu de PesticideS ont réussi à s’imposer dans un univers jusqu’ici fortement marqué par une dualité entre l’offre biologique et conventionnelle. Savéol, coopérative bretonne implantée dans le Finistère depuis 1962, a décidé de miser sur le Cultivé sans pesticides1, label qui reflète au mieux son engagement dans une démarche écoresponsable engagée depuis déjà un certain temps.

D’un constat en interne de performances techniques à une gamme Cultivée sans pesticides1
Composée de 120 producteurs finistériens et 2500 salariés, la coopérative Savéol couvre 219 hectares de tomates et 47 hectares de fraises. Si les nouveaux labels écoresponsables font aujourd’hui régulièrement la une des journaux, l’engagement de la structure pour cette troisième voie ne date pas d’hier : « Il s’agit vraiment d’une démarche de progrès de longue date. Depuis 1983, nous avons un élevage d’insectes intégré dans la coopérative qui s’appelle aujourd’hui Savéol Nature. Ce dernier, exclusif à nos maraîchers, représente un outil précieux et très réactif par rapport à l’évolution des maladies ou parasites. Il nous permet d’éviter au maximum l’utilisation de traitements chimiques. De ce constat en interne, est alors née cette volonté d’aller plus loin en valorisant ces efforts auprès du consommateur, créant ainsi en 2015 la gamme de tomates Cultivées Sans Pesticides1 qui représente actuellement près de 10 % de notre offre », explique Claire Malgorn, responsable marketing client de Savéol. 

Une gamme que Savéol aspire à développer  
« Cette année, nous avons fait des essais concluants sur une gamme de gariguettes Cultivées sans pesticides1. Bien que les premiers volumes soient confidentiels, ils sont l’incarnation de progrès majeurs pour la filière fruits et légumes. C’est une démarche qui doit être portée de manière collégiale au sein de la coopérative. Que ce soient les producteurs, les techniciens agronomes, le service qualité ou encore les stations de conditionnement, toutes les parties prenantes doivent être impliquées de façon à garantir au consommateur un produit qui, de la fleur à l’assiette, aura été cultivé sans pesticides1 et en sera jusqu’au conditionnement exempt ».

Un plan de communication d’envergure pour faire connaitre le label au consommateur 
1 consommateur sur 4 achète des petits fruits troisième voie , indique Claire. Bien que l’intérêt pour ces certifications écoresponsables ne cesse de croître, certains craignent que l’émergence de ces nouveaux labels engendre une dilution du message auprès du grand public.

Voilà pourquoi Savéol a beaucoup investi dans la mise en place d’un plan de communication d’envergure, qui vise à informer le consommateur sur ce qu’implique la démarche : « Nous expliquons au consommateur ce qui différencie le Cultivé Sans Pesticides1, qui assure que pendant tout le développement du fruit aucun traitement de synthèse n’est appliqué, du ZRP par lequel on assure qu’il ne reste pas de résidu au moment la commercialisation. Nous sommes donc un niveau au-dessus. Pour bien faire comprendre cette distinction au consommateur, nous avons beaucoup communiqué sur notre site, via les réseaux sociaux et directement dans les grandes surfaces. Une étude menée en 2018 par le CTIFL a prouvé que le Cultivé Sans Pesticide1 est la première raison d’achat de produits 3ème voie. Tous les producteurs de la coopérative sont engagés dans la démarche PBI (Protection Biologique Intégrée) dont le mot d’ordre est de privilégier les produits de bio-contrôles ainsi que les insectes sur l’ensemble de « nos cultures y compris la gamme conventionnelle », explique Claire.

« Nous souhaitons introduire notre marque Cultivée Sans Pesticides1 en Espagne et en Italie »
Selon Patricia Dinahet, si la gamme Cultivée Sans Pesticides1 de Savéol a connu un franc succès en France, c’est d’une part parce que le marché est sensibilisé aux thématiques environnementales, mais également grâce à l’image de marque de la coopérative : « Nous avons la chance d’avoir une marque qui bénéficie d’une image de qualité et qui est reconnue. Trois français sur quatre connaissent aujourd’hui la marque Savéol ».

Mais la coopérative ne souhaite pas cantonner sa gamme Cultivée Sans Pesticides1 à l’hexagone et compte également la faire adopter à l’export : « Actuellement, nous faisons 10 % de notre chiffre d’affaires à l’étranger. Nous nous développons entre autres en Allemagne, Italie, Irlande, Autriche, Espagne, Luxembourg, Belgique, et Angleterre avec cette promesse de goût qui caractérise notre marque. Nous avons même exporté notre gamme Cultivée Sans Pesticides1 à Hong Kong. Maintenant, nous voulons également l’introduire sur les marchés espagnol et italien où l’on observe un intérêt certain de la part du consommateur et de la grande distribution pour le sans pesticides1. Mais contrairement à la France, ce ne sont pas encore des marchés totalement matures. Il va donc falloir faire connaitre la gamme et notre démarche », conclut Patricia.

Pour plus d'informations : 
Patricia Dinahet
Savéol
77 Rue du Père Gwenaël
29470 Plougastel Daoulas
Tel :+33(0) 2 98 40 08 86
patricia.dinahet@saveol.com 
www.saveol.com 

 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)