Les pommes de terre de la Ferme du Val d’Odon connaissent un franc succès

Aux portes de Caen, la famille Duchemin produit 14 000 tonnes de pommes de terre par an. « En Normandie, la terre est très amoureuse de la pomme de terre à 100 % enrobée de terre », raconte Christian, le père. Avec ses enfants, il dirige l’exploitation la plus grosse de Normandie.

Ils cultivent depuis 1987 trente variétés de sept calibres à 60 % de chair ferme sur 550 hectares dans la plaine de Caen, sur le littoral du Calvados, et dans l’Eure.

Il teste en ce moment en exclusivité française la nouvelle trieuse irlandaise Tomra 3A pour pommes de terre non lavées. 30 tonnes de pommes de terre à l'heure défilent sous la barre de lampes LED. Les capteurs distinguent les mottes de terre, les pommes de terre blanches, noires ou trop vertes. « Avant, il fallait quatre personnes qui pouvaient mettre 45 minutes à trois heures. Aujourd'hui, c'est toujours 45 minutes, mais avec moins de pénibilité et de mal de dos et des épaules », explique Christian.

L’entreprise fait travailler 60 CDI et 35 saisonniers en CDD qui travaillent de 14 à 16 heures par jour en haute saison. Du côté de la logistique, les routiers parcourent 150 000 km par an au volant des neuf semi-remorques de 40 tonnes en Bretagne, à Lens (Pas-de-Calais) et dans la région parisienne.

Ses clients sont les vingt plus grandes enseignes de GMS (grandes et moyennes surfaces), dont Carrefour, Système U, Leclerc, ainsi que des restaurants et magasins en direct.

Pour rester pertinent, l’entreprise s’adapte aux nouveaux modes de consommation : « aujourd'hui, 85 % de nos ventes se font encore à 80 % en filets de 2,5 kg » explique Guillaume. Mais avec les familles moins nombreuses ou monoparentales, les pommes de terre mal conservées verdissent ou germent. C'est un signe de qualité, cela signifie qu'elle n'a pas été traitée. Mais elles sont gaspillées, donc on va vers des conditionnements en plus petites quantités dans des sachets « fraîcheur » en plastiques recyclables de 1,5 kg, 1 kg, 750, voire 500 g. » Un filet de 2,5 kg est vendu 5,90 € en hypermarché, plus de 50 % plus cher qu'au départ de la ferme usine de Tourville.

La famille Duchemin vend aussi des patates micro-ondables et espèrent vendre à l’avenir une pomme de terre sans résidus, ni traces de pesticides.

 


Source : ouest-france.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2019

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)