Robert den Ouden, Rodeno Agri Products :

« Forte demande et beaucoup d'exportations pour les petits céleris-rave »

D'après Robert den Ouden de Rodeno Agri Products à Goes, aux Pays-Bas, il n'y a pas grand-chose à faire sur le marché du céleri-rave ; parce qu'il y a une large demande et beaucoup de ventes. Aux Pays-Bas, 70 % du produit se trouvent encore dans les champs, cette situation est normale à cette période de l'année mais le temps est constamment humide. Il y a aussi une demande persistante pour des calibres plus petits.

« Beaucoup de céleris-raves sont exportés », affirme Robert. « Nous avons constaté une forte demande de la part de l'Europe du Sud, de l'Est et du Nord. Les exportations vers les pays étrangers se poursuivent également mais elles sont en train de diminuer. Les agriculteurs récoltent ces tubercules dans toute l'Europe. »

« La demande pour ce produit a donc légèrement baissé par rapport aux derniers mois. Nous étions très occupés à l'époque. La Pologne est un marché important et elle n'est d'ailleurs pas encore sur le marché. Ce sont les plus grands cultivateurs de céleri-rave et ils sont auto-suffisants depuis le début. »

Demande pour des calibres plus petits
« Comme d'habitude, il y a une demande particulièrement forte pour les petits céleris-rave. Nous avons eu des quantités décentes de pluie ces dernières semaines. Les tubercules sont encore, sains, dans les champs. Nous, aux Pays-Bas, nous avons donc connu pas mal de repousse. »

Selon Robert, les prix ne sont pas encore trop mauvais. « Cependant, il y a peut-être une chance qu'il y ait beaucoup de céleris-rave sur le marché si les conditions deviennent sèches tout de suite et que tout le monde commence à arracher. Les prix baisseront alors aussi. »

Récolte
« Je soupçonne qu'environ 30 % des cultures de céleris-rave aient été récoltées en ce moment. Cela veut dire que 70 % sont toujours dans les champs. C'est tout à fait normal. En fait, nous aimerions les arracher, compte tenu de leur taille. Malheureusement, il fait trop humide pour cela. En tant que producteur, vous voulez que votre récolte soit sèche et sans danger dans votre cellule de stockage. »

« En même temps, il pourrait pleuvoir jusqu'à Noël. Ensuite, la récolte devient très difficile. Il fait moins humide dans d'autres pays. Les clients peuvent donc nous contacter plus tard, aux Pays-Bas. »

Robert s'attend à de bons rendements aux Pays-Bas. « Les rendements de cette année sont beaucoup plus élevés que ceux de l'an dernier. Les tubercules de l'an dernier étaient pratiquement tous de la bonne taille pour le marché du frais. Nos rendements ont été inférieurs de 30 % à la moyenne mais ce n'est pas le cas cette année. Nos rendements seront moyens ou supérieurs à la moyenne. »

Il y a un inconvénient aux bons rendements néerlandais selon Robert. « Quand on a un bon rendement, cela va de pair avec de plus grands calibres, sauf que ce n'est pas vraiment ce que nous voulons. Nous voulons des tubercules pesant jusqu'à 1,2 kg. C'est plus facile à vendre sur le marché du frais. »

« S'ils grossissent, ils deviennent plus difficiles à vendre. Vous dépendez aussi davantage dans les transformateurs de l'industrie. Et ils ne veulent pas payer. C'est pourquoi vous devez essayer de maintenir votre céleri en dessous de 1,2kg. Ils resteront alors populaires sur le marché du frais. »

Attentes
La pluie incessante fait en sorte que les agriculteurs attendent le bon moment pour récolter. Robert s'attend donc à ce qu'il devienne de plus en plus intéressant de savoir comment se dérouleront les 70 % restants de la récolte. « Nous espérons pouvoir arracher le céleri-rave quand le temps sera dégagé. Mais, s'il commence à geler, on se retrouve face à un scénario complètement différent. »

« Si les tubercules gèlent, vous, en tant que cultivateur, n'avez plus rien. Ceux qui ont des stocks peuvent alors s'estimer heureux. Nous serons bientôt à la merci de la météo. Nous ne pouvons qu'espérer le meilleur », conclut Robert.

Pour plus d'informations : 
Robert den Ouden
Rodeno Agri Products BV
P.O. Box 110 4460AC Goes, NL
Tél. : +31 (0) 653 190 100
info@rodeno.nl   
www.rodeno.nl   


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)