Alexandre Obert, Fort&Vert :

« De gros volumes pour les carottes françaises cette année »

L’offre des carottes françaises est plus importante que l’année dernière. Chez le distributeur de fruits et légumes bio Fort&Vert, les volumes sont tellement élevés que l’entreprise peut exporter ses carottes pour la première fois cette année. Actuellement elle est en train d’identifier des marchés. « Malgré un été sec, nous sommes sur de bons rendements en termes de calibre, de volumes et de goût » rapporte Alexandre Obert, responsable développement commercial. « Maintenant il s’agit de bien gérer l’offre, afin d’assurer que le marché peut absorber le surplus. »

Grosse demande sur le marché français
Selon Alexandre, les carottes bio sont beaucoup sollicitées. « Avec la croissance de la demande pour les produits bio en général, la demande pour nos carottes se développe. De plus, l’hiver se rapproche. C’est la période de pointe pour la consommation. » Alexandre ajoute que le marché français demande de plus en plus de produits locaux. « Nous recrutons toujours des producteurs pour réponde à cette demande. »

Un label supplémentaire
Outre les carottes bio, Fort&Vert offre des carottes certifiées Demeter. Ces carottes doivent respecter le cahier des charges du label bio de l’UE, ainsi qu’un cahier des charges biodynamique attaché à la marque elle-même. « L’Autriche, l’Allemagne et les pays scandinaves sont de forts demandeurs de ce type de produits. En France, le label est sollicité par des magasins spécialisés, qui veulent se démarquer des GMS. »

La récolte des carottes a commencé en août et touche actuellement à sa fin. Grâce à une capacité de stockage, Alexandre a bon espoir de pouvoir offrir des carottes françaises 12 mois sur 12 cette année. « L’année dernière, les volumes étaient plus restreints et nous avons vendu nos dernières carottes en mars. Cette année, nous terminerons la campagne en avril ou mai, quand la nouvelle récolte de carottes françaises démarrera dans le Sud. »

Fort&Vert offre deux carottes de type Nantaise : la Norway et la Nerac. Selon Alexandre, les deux variétés se conservent très bien au frigo. « Par une bonne gestion du stock, nous pouvons simplement commercialiser nos carottes en fonction de la demande. »

Alexandre rapporte que les Hauts-de-France n’ont pas été nécessairement la première région à convertir des surfaces agricoles en bio. « Nous accompagnons des producteurs pour rattraper ce retard. En plus d'un appui technique, nous orientons le bon producteur vers le bon débouché avec le bon produit. Pour certains, le client idéal est un magasin très spécialisé, pour d’autres ce sont les GMS. »

Fort&Vert a été fondée en 1997 et commercialise une large gamme de fruits et légumes bio cultivés en Hauts-de-France par plus de 50 producteurs partenaires. En février, elle exposera au Fruit Logistica à Berlin.

Pour plus d’informations :
Alexandre Obert
FORT&VERT
Tél. : +33 (0)3 21 15 28 28
bio@fortetvert.fr  
www.fortetvert.fr 

 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)