Inauguration d’un mazet historique situé sur les parcelles de Rijk Zwaan France

7 juillet 1944 : Jacques Conty Zick (Lacroix), parvient à s’enfuir du train qui le transportait jusqu’au camp de la mort. Il rencontre Paul Moureau, un habitant d’Aramon, qui lui porte secours et le cache dans son mazet.

70 ans plus tard, Rijk Zwaan France rachète la parcelle où se trouve le mazet. En hommage à Jacques Conty Zick et aux résistants de la guerre et à la générosité de personnes comme Paul Moureau, l’entreprise de sélection de semences potagères déploie alors d’importants travaux de remise en état pour redonner vie à ce lieu chargé d’histoire. Le mercredi 18 décembre, Rijk Zwaan organisait l’inauguration officielle de la restauration du mazet, en présence des familles de Jacques Conty Zick et Paul Moureau.


Coupure du ruban avec Viviane Moureau et Christian Vignaud


L’ensemble des participants à l’inauguration : les familles, les voisins d’Aramon et les élus

Jacques Conty Zick (Lacroix), résistant pendant la seconde guerre mondiale
Résistant et agent de liaison, Jacques Zick Lacroix est capturé par
la Gestapo le 21 mars 1944. Incarcéré à la prison des Beaumettes
à Marseille, puis à Sainte Anne à Avignon, il est régulièrement
torturé. Transféré à Nîmes le 7 juillet 1944, il est mis au cachot avec pour seule nourriture une gamelle d’eau et du pain noir. Il prépare
alors une évasion, mais le soir même, le 19 août 1944, on lui met
la tenue à rayures des bagnards et on le menotte.

On lui fait traverser Nîmes jusqu’à la gare. Les cheminots lui
confient que le train n’ira pas vite, car il doit être bombardé par
la résistance. Enfermé dans un wagon à bestiaux, avec de nombreux autres détenus, sous une chaleur étouffante, il se doute bien de ce qui
l’attend au bout du voyage: les camps de la mort. Le train met
alors plus de 7 heures pour aller jusqu’à Aramon où il est alors
bloqué par l’armée de l’air britannique qui bombarde une partie
du train.

Il parvient, avec ses camarades, à assommer les gardiens, casser
les barbelés et à sauter du train. Il arrive à se relever malgré la
mitraille allemande et s’évade au milieu des arbres fruitiers qui
le cachent et le protègent.

Un habitant d’Aramon, Paul Moureau, assiste à la scène. Il arrive vers Jacques, lui scie les menottes, lui donne des vêtements de travail, enterre sa tenue de bagnard et le cache dans ce mazet où chaque jour il lui porte de la nourriture.


A gauche, Viviane Moureau, fille de Paul Moureau. A droite, Agnès Taisne, fille de Jacques Conti Zick (Lacroix)

Après plusieurs jours de repos avec la famille Moureau, il rejoint la résistance puis est affecté à la DGER (contre-espionnage) à Paris. Il est enfin démobilisé le 1er octobre 1945.

Il reprend son métier de photographe comme opérateur au Studio Harcourt où il prendra en photo de nombreuses personnalités.

Titulaire de la Croix de guerre avec étoile de Vermeil, il possède également de nombreuses autres décorations. Jacques Zick Lacroix restera éternellement reconnaissant à la famille Moureau qui, malgré les risques encourus, n’a pas hésité à le cacher et le protéger. Aramon restera la ville de sa liberté retrouvée et la famille Moureau à jamais dans son coeur.

En 2016, Rijk Zwaan rachète la parcelle où se trouve le Mazet à la famille Moureau. La bâtisse est en très mauvais état et le toit s’est écroulé. Rijk Zwaan décide alors de lui redonner vie à travers un projet de remise en état. L’objectif est bien de conserver ce lieu chargé d’histoire en mémoire à Jacques et aux autres résistants et déportés qui ont réussi à survivre pendant la guerre grâce à la générosité et au dévouement de personnes comme Paul Moureau.


Discours d’Agnès Taisne, fille de Jacques Conti Zick (Lacroix), entourée des trois directeurs de Rijk Zwaan France. De g. à d. : Christian Vignaud, Sophie Rodriguez, Bruno André et Agnès Taisne

À propos de Rijk Zwaan
Depuis un magasin de vente de semences de légumes créé à Rotterdam en 1924, Rijk Zwaan a su se développer grâce à la création de nouvelles variétés performantes.

Son approche a toujours été basée sur la croissance naturelle en saisissant les opportunités qu'offre la société actuelle, nées des progrès technologiques ou des développements internationaux.

La première filiale a été créée en 1964 en Allemagne. C’est à partir de 1980 que le développement des filiales à l’échelle mondiale s’est accéléré. Aujourd’hui, Rijk Zwaan c’est près de 3000 collaborateurs répartis dans les 30 filiales du groupe, un portefeuille produits de plus de 1000 variétés vendues dans plus de 100 pays à travers le monde.

Rijk Zwaan France
La filiale Rijk Zwaan France a été fondée en 1984 avec la même ambition et les mêmes valeurs : fournir des réponses innovantes et compétitives aux demandes de nos clients et aux besoins du marché français.

Aujourd’hui, la filiale ne cesse d’évoluer et compte 134 salariés permanents. Le siège et le centre de recherche situés sur la commune d’Aramon dans le Gard (30) occupent une surface de 55 hectares.

Sept programmes de sélection, laitue, tomate, carotte, chou, concombre, melon et chicorée sont gérés par les équipes de sélection sur le site.

Pour plus d'informations : 
Caroline de La Coussaye
Rijk Zwaan France
04 66 57 35 11
cdelacoussaye@rijkzwaan.fr  
www.rijkzwaan.fr 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)