José Antonio Gómez, coopérative Espárrago de Granada :

« La demande d'asperges vertes a beaucoup diminué, mais nous continuons de travailler »

L'asperge verte est l'un des légumes les plus touchés par la crise du coronavirus. La demande a considérablement diminué en raison de l'expansion de la pandémie et des politiques de confinement de chaque pays européen. Malgré tout, les producteurs et les exportateurs d'asperges vertes restent actifs, l'offre de ce produit étant la plus importante de cette période.

« Le nombre de commandes a beaucoup diminué, mais nous continuons de mener nos activités de cueillette et de commercialisation », déclare José Antonio Gómez, président de la coopérative Espárrago de Granada.

« Cette année, nous avons commencé à récolter les asperges dès février, bien plus tôt que d'habitude. Jusqu'à ce que le nombre de cas de coronavirus en Europe monte en flèche, les ventes d'asperges se portaient plutôt bien. Maintenant, comme les consommateurs sont confinés chez eux et n'achètent pas quotidiennement, les ventes connaissent des hauts et des bas très marqués ».

Selon le président de cette coopérative, s'il y a une baisse des ventes c'est parce que « le produit n'est pas une marchandise de base, mais plutôt un produit de luxe et cher, les consommateurs choisissent de remplir leurs paniers avec des produits moins chers et plus basiques, comme les tomates ou les pommes de terre ».

Normalement, à cette époque de l'année, la disponibilité et la demande de produits sont suffisantes à l'approche de Pâques, car c'est la meilleure période pour le secteur.

« Les prix ne sont pas au niveau auquel ils devraient être à cette époque, mais ils ne sont pas entièrement mauvais, même si nous pourrions faire mieux en consommant davantage. Cette année, nous savons déjà que nos ventes à Pâques ne seront pas les mêmes. Au moins, les températures relativement basses et les jours nuageux ont ralenti la production et nous récoltons un jour sur deux, au lieu de tous les jours », déclare José Antonio Gómez.

« Nous avons une bonne récolte cette année et nous essayons de vendre nos asperges, car la subsistance de nombreuses familles de Grenade en dépend. Heureusement, le Pérou et le Mexique ne sont plus présents sur les marchés et les clients préfèrent les produits européens. Il n'y a pas non plus une grande offre d'asperges italiennes en Europe, car l'Italie a été la plus touchée par cette pandémie et doit faire face à davantage de problèmes pour l'expédition de ses produits à travers les frontières, ainsi qu'à de plus grandes limitations dans la disponibilité de la main-d'œuvre, comme d'autres pays européens », a déclaré le président d'Espárrago de Granada.


Pour plus d'informations : 
José Antonio Gómez Aguilera
Espárrago de Granada, S.C.A.
Tél. : +34 958513061
Cell. : +34 658770678
joseantonio@esparragodegranada.es 
www.esparragodegranada.com 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)