Alvaro Partida, de Partida Logistics : « Ce n'est pas le meilleur moment pour les grèves »

« Les fruits et légumes nous permettent de poursuivre nos opérations logistiques et douanières »

Le mardi 31 mars, les opérations de chargement et de déchargement aux terminaux APM et Total Terminal International Algeciras (TTIA) du port d'Algésiras ont été paralysées pendant environ 4 heures en raison d'une grève. Celle-ci a été organisée car l'absence de plus de 420 travailleurs atteints du coronavirus a entraîné une surcharge de travail pour les employés restants. Les représentants ont exigé que les travailleurs reçoivent une prime pendant la durée de l'état d'alerte en raison de l'augmentation des risques et de la charge de travail supplémentaire, ce à quoi les entreprises se sont opposées.

Jusqu'à présent, les entreprises et les dockers se sont réunis presque quotidiennement pour convenir de la meilleure façon de maintenir les opérations dans les terminaux et de renforcer les mesures de prévention et d'hygiène afin de minimiser les risques d'exposition au coronavirus. Le port d'Algésiras est le principal point de passage des marchandises en Espagne, avec 109,4 millions de tonnes en 2019.

« Après cette courte grève, nous avons continué à travailler normalement », a déclaré Alvaro Partida, le responsable de la zone commerciale de l'agence douanière et opérateur logistique de Partida Logistics. « Il y a eu quelques retards dans le déchargement des fruits de l'hémisphère sud, tels que les avocats, les mangues, les agrumes, le melon et la pastèque, car le trafic de marchandises a été limité aux produits essentiels, principalement les fruits et légumes, depuis que l'état d'alerte a été décrété en raison du COVID-19. Heureusement, cela nous permet, ainsi qu'aux autres opérateurs du port, y compris les dockers, de continuer de travailler ».

« Les fruits et légumes du Maroc, l'un des plus grands fournisseurs de l'Espagne, n'ont pratiquement pas été touchés, car 95 % des produits de ce pays arrivent par camion, via les ferries, et ne passent pas par les terminaux de chargement et de déchargement des conteneurs », a-t-il déclaré.

Le secteur de l'arrimage et les entreprises ont des problèmes depuis des années, a déclaré Álvaro Partida, « mais ce n'est sans doute pas le meilleur moment pour paralyser le plus important port de marchandises d'Espagne. Nous avons la chance de pouvoir continuer à développer nos opérations logistiques et douanières, qui sont devenues plus difficiles afin de maintenir les mesures d'hygiène et de prévenir les infections. Pour ce faire, nous avons apporté des modifications internes à la présentation de la documentation, en évitant les contacts inutiles entre le personnel. En outre, afin de rationaliser l'entrée des marchandises et donc l'approvisionnement, les inspections phytosanitaires, entre autres types de contrôles, ont été assouplies. Les denrées alimentaires sont expédiées le plus rapidement possible », a-t-il ajouté.


Pour plus d'informations :
Álvaro Partida
Partida Logistics
Tél. :+34 652094432
apartida@partidalogistics.com 
partidalogistics.com    


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)