David Triffault, Jardin de Limagne :

« La crise du Covid-19 nous a fait gagner une à deux années de sensibilisation à la consommation locale »

Des salades, du melon, des courges et même de la pastèque, le tout produit sur le sol auvergnat… Voilà le défi que s’est lancé David Triffault, Directeur Commercial de l’entreprise Jardin de Limagne : « Nous travaillons sur la mise en place d’une vingtaine de cultures locales. J’essaye de développer au sein de l’entreprise ce que je n’ai pas trouvé en tant qu’acheteur dans la grande distribution pendant 13 ans. En Auvergne, il y a très peu de cultures maraîchères, alors que le potentiel est grand. Nous cherchons donc à diversifier la production avec de la salade, des courgettes vertes, des courgettes spaghetti, du chou, des carottes, du navet, des poireaux, du rutabaga, du melon, de la pastèque mais encore des pommes de terre rate, prunelle et toute la famille de courges ».
 
Un projet totalement en phase avec l’intérêt exponentiel des français pour la consommation locale, insufflé par la crise sanitaire : « L’attrait pour le local est vraiment dans l’air du temps. La crise du coronavirus nous fait gagner une ou deux années de sensibilisation auprès des consommateurs ainsi qu’en termes d’approche commerciale. La demande est forte et nous devons y répondre. La carotte par exemple a eu un très gros succès, nous avons donc prévu de doubler voire tripler les surfaces de production cette année ».


 
« La qualité des salades que nous avons obtenues va au-delà de nos espérances »
David et son équipe ont commencé à commercialiser la salade il y a environ un mois, un peu avant le déconfinement. Il s’attend à terminer la saison au mois de septembre : « La production est très bien partie. Certes parce que le consommateur est à la recherche de produits locaux, mais aussi parce que la qualité obtenue est très satisfaisante. Nos salades sont belles, denses, avec un poids moyen de 400 g par pièce et fraîches étant donné qu’elles se retrouvent sur les étalages quelques heures après la récolte. La qualité va même au-delà de nos espérances. Ce qui prouve bien que l’on peut faire de très bons produits à l’échelle locale ».



« Nous avons l’objectif de commercialiser 30 000 à 40 000 salades par semaine »

Bien que les volumes soient aujourd’hui relativement confidentiels, ils tendront à augmenter dans les semaines à venir : « Le plus gros de nos trois producteurs a eu du retard au niveau de la plantation faute de main-d’œuvre. Pour l’instant, nous récoltons 12 000 têtes par semaine avec l’objectif de commercialiser 30 000 à 40 000 salades par semaine », précise David.
 
En ce qui concerne le melon encore au stade de floraison, les premiers fruits devraient arriver fin juin début juillet. David place également beaucoup d’espoir dans cette culture, qui viendrait élargir une gamme de fruits qu’il juge actuellement encore trop peu développée dans la région.
 
Pour plus d’informations :
David Triffault
Jardins de Limagne
ZAC de Julhiat
63260 Aigueperse, France
Tél. : +33 4 73 64 22 23
www.jardindelimagne.com  
david.triffault@jardindelimagne.fr  
 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)