Alexander Verduyn, Verduyn

« La saison actuelle des carottes est une saison à oublier rapidement »

« Cette saison des carottes est une saison à oublier rapidement. Bien que la qualité ait été bonne, les volumes n'étaient pas au rendez-vous. L'été sec et la récolte très humide n'ont pas été une bonne combinaison pour les carottes. Par conséquent, les prix étaient relativement élevés », explique Alexander Verduyn. « La demande a été assez irrégulière tout au long de la saison, surtout au début de la pandémie. Le marché s'est maintenant calmé, mais c'est typique à cette période. » 


Nicolas Verduyn, Marleen Plasman et Alexander Verduyn

Le marché se calme actuellement non seulement pour les carottes, mais aussi pour le chou blanc, le céleri rave et le poireau. « Le poireau s'est très bien comporté, mais la demande a maintenant chuté, ce qui fait pression sur le prix. Juin et juillet sont les mois de vacances, ce qui est traditionnellement plus calme pour nos produits. Au cours de ces mois, la demande de légumes de serre comme la tomate et le poivron augmente. Il se peut toutefois que la demande de légumes de plein champ soit un peu plus forte en 2020. Cette année, moins de personnes partiront en vacances d'été, ce qui signifie que la consommation à domicile pourrait augmenter. Reste à voir si cela va effectivement se produire », déclare Alexander.

« L'une des choses que nous devons surveiller de près en ce moment est la sécheresse à laquelle nous sommes confrontés. Si nous regardons les carottes semées, nous voyons que de nombreuses graines n'ont pas germé et que certaines se sont même desséchées. La sécheresse a déjà eu un impact énorme. Nous aurons certainement moins de rendement cette année, même si 90 % de nos carottes peuvent être irriguées. D'autres produits tels que le céleri rave, le brocoli et d'autres légumes de plein champ souffriront également de la sécheresse. Le sud de l'Europe, en revanche, souffre à nouveau des dégâts causés par les fortes pluies. Les dommages dus à la sécheresse peuvent se rétablir dans une certaine mesure, mais cela n'est pas possible avec les dégâts des eaux. Il est clair que nous n'allons pas avoir de gros excédents cette année », conclut Alexander Verduyn.

Pour plus d'informations : 
Alexander Verduyn
Verduyn
Galgestraat 9
8610 Kortemark
Belgique
Tél. : +32 (0) 5157 00 56
info@verduyn.be 
www.verduyn.be 


Date de publication:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)