Après les épisodes cévenols, l’insécurité règne pour la récolte d'oignons doux

L’épisode cévenol du 12 juin a des répercussions désastreuses sur la production des oignons doux. Non seulement, plusieurs exploitations ont été dévastées par les intempéries, comme nous l’avions mentionné plus tôt dans le mois, mais les producteurs ne savent toujours pas s’ils pourront sauver leur récolte.

La récolte des oignons doux se déroule habituellement à la mi-août. Mais avec les dégâts causés par les intempéries du début du mois, celle-ci semble compromise. « Nous sommes encore très abattus et inquiets, nous ne savons pas si nous allons pouvoir sauver une petite partie de la récolte d'oignons doux, le gros de la récolte a disparu sous les flots ! », explique Miriam Boyer, agricultrice à Taleyrac.

En effet, depuis le 12 juin, cette famille qui cultive l'oignon des Cévennes depuis 3 générations attend toujours les experts pour pouvoir commencer les travaux qui lui permettront de restaurer son exploitation, et notamment d’accéder aux champs en véhicule. « C'est le travail de toute une vie qui est foutu. Le torrent a emporté une partie des traversiers cultivés mais aussi des traversiers entiers. Il y a des crevasses d’un mètre de profondeur à certains endroits, nous n'avons jamais vu ça. Les agriculteurs sont des habitués des dégâts causés par les épisodes cévenols mais là c'est du jamais vu ! ».

Sans le chemin d’accès, impossible de cueillir et transporter la marchandise. « Les engins mécanisés ne peuvent pas accéder aux champs, et aujourd'hui il n'est pas possible de cueillir à la main avec un sac de 5 kilos sur le dos », poursuit l’exploitante. De même, un mur s’est effondré et doit être rebâti afin d’éviter les pertes à long terme : « les murs effondrés sur la future récolte vont rendre la terre infertile sur plusieurs années », se plaint Miriam. « On espère le classement en catastrophe naturelle, nous avons reçu les visites des élus locaux, de la Chambre d'Agriculture et de la FDSEA mais il faudrait que cela s'accélère. Il nous faut aussi les devis des entreprises et surtout qu'elles puissent réussir à temps avant mi-août ».

Plusieurs voisins se sont mobilisés pour aider la famille : une cagnotte a été mise en ligne et a déjà reçu plus de 7 000 euros. « Ce qui nous revigore, c'est le soutien concret de nos voisins ! Ils sont venus spontanément nous donner un coup de main pour tirer des tuyaux, déblayer, nettoyer, remettre l'irrigation.... cela fait chaud au coeur ! », conclut la productrice.

 


Source : francetvinfo.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)