Laurence Rault, Savéol :

« Les ventes de tomates ont évolué de 4,1 % cette année »

A l’image des produits frais, la tomate a bénéficié d’un intérêt accru pour sa consommation lors de la période de confinement. « Par rapport à l’année dernière, le marché connaît ce premier semestre une évolution de 4,1 % en termes de quantités achetées. Les plus fortes hausses sont observées sur les segments tomates cerises, cocktails et variétés anciennes. Nous savons que la crise sanitaire a été bénéfique à la consommation de produits frais. Étant confinés, les français ont passé plus de temps à cuisiner et les ventes en grandes surfaces ont fortement augmenté. Par ailleurs dès le mois de mars, le consommateur s’est davantage tourné vers les produits français. Un choix dont nous avons bénéficié », explique Laurence Rault, directrice commerciale de la société Savéol.
 
« La production a été à la hauteur des rendements sur l’ensemble des variétés »
En Bretagne, le pic de production de tomates se situe entre les semaines 20 et 24. Depuis la mi-juin, les récoltes se sont stabilisées et commenceront à baisser au début du mois d’août. « La production a été à la hauteur des prévisions sur l’ensemble des variétés, notamment dans un contexte où la météo a été favorable aussi sur la production que la consommation.
Le beau temps printanier a permis à la plante de se développer de manière optimale et de produire de bons rendements et une qualité de fruit intéressante, sans fragilité ».
 
« L’évolution de la consommation au mois d’août reste un point d’interrogation »
Bien que le déconfinement n’ait pas engendré de baisse dans la consommation de tomates, des interrogations demeurent quant à son évolution le mois prochain : « Nous savons qu’avec le confinement, les gens ont eu davantage de temps pour développer leur potager. Mais nous ne savons pas à quel point. Le mois d’août est toujours une période délicate à passer pour les professionnels. Le consommateur récolte les tomates de son jardin, qui peuvent en général nourrir jusqu’à 10 familles. Cette année, nous avons peu de données à ce sujet et ne savons donc pas encore quel sera l’impact du Covid-19 sur les ventes de tomates au mois d’août ».
 
« Nos tomates Sans Pesticide représente 20 % de notre offre en produits emballés »
Alors que le marché de la tomate 3e voie a augmenté de 15 % cette année, notamment sur les segments petits fruits et cerises, Savéol continue de développer sa gamme sans pesticide. « Les quantités achetées et le nombre d’acheteurs permettent cette croissance. Nous restons aujourd’hui leader sur ce secteur là avec 30 % de parts sur le marché de la distribution des tomates 3e voie. Cela fait trois ans que nous développons cette gamme qui couvre l’ensemble des besoins du consommateur, devenu de plus en plus exigeant sur la traçabilité des produits en termes de traitements phytosanitaires appliqués. Aujourd’hui, nos tomates Sans Pesticide représente 20 % de notre offre en produits emballés. Le label garantit aussi bien les résultats que les moyens. Aucun traitement n’est effectué de la fleur à l’assiette ».
 
Bien que la gamme Sans Pesticide de Savéol s’adresse principalement au marché français, la coopérative a développé une gamme spécifique à l’export, actuellement disponible en Allemagne, Autriche et au Bénélux : « Nous n’en sommes encore qu’au début, mais c’est un label qui mérite d’être un peu plus connu ».


 
« Le bio et le zéro-plastique font aussi partie de nos projets en cours »
Toujours en suivant cette démarche du « mieux produire », la coopérative est aujourd’hui certifiée HVE sur l’ensemble de ses tomates. Mais Savéol souhaite également développer son offre biologique : « Depuis deux ans maintenant, nous avons voulu mettre l’accent sur le développement du bio, notamment en ce qui concerne les petits fruits et les variétés anciennes. Pour beaucoup de producteurs, nous arrivons en 2020 dans la troisième année de conversion. Parallèlement à cela, nous travaillons sur la section emballages afin de proposer une offre 100 % zéro-plastique d’ici 2022. Nous avons déjà lancé les cœurs de pigeon et les méli-mélo de la gamme Sans Pesticide en emballages cartonnés. L’idée étant de permettre aux clients d’être prêts pour la prochaine saison dès 2021 sur les tomates françaises ».
 
Pour plus d’informations :
Laurence Rault
Savéol
Laurence.rault@saveol.com 
www.saveol.com


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)