La « Rucola della Piana del Sele » italienne deviendra une appellation d'origine protégée

D'ici la fin de l'année, la « Rucola della Piana del Sele » se qualifiera pour devenir le prochain produit de Campanie à porter l'appellation AOP.

La demande d'enregistrement a été publiée au Journal officiel de l'Union européenne C254 le 3 août 2020 et contient également le cahier des charges du produit. Après une période de trois mois, si aucun autre État membre de l'UE ne s’oppose à la demande, la Commission européenne publiera la décision et l'enregistrement sera officiel.

Ce label européen définit les caractéristiques d'un produit unique dont la culture est favorisée par l'action conjuguée du sol et du climat méditerranéen. Il garantit la qualité aux consommateurs et assure la présence de la « Rucola della Piana del Sele » sur les marchés mondiaux.

« C’est une excellente nouvelle pour tous nos partenaires et producteurs, surtout après le choc causé par le coronavirus », déclare Fabio Altamura de l'Op Altamura. « Les règles du cahier des charges sont strictes mais la plupart des entreprises qui produisent de la roquette AOP suivent ces normes depuis un certain temps. Nous sommes donc doublement fiers d'avoir contribué à la réalisation de cet objectif ».

« Nous devrions maintenant être en mesure de continuer l'excellent travail que nous avons accompli et d'améliorer ce résultat important, en positionnant la marque de la meilleure façon possible en Italie et à l'étranger ».

La Sele Valley est la principale zone de culture de la roquette en Italie. La « Rucola della Piana del Sele » couvre actuellement une superficie d'environ 3100 hectares, répartis sur 8 communes qui composent l'aire géographique de l’AOP (Battipaglia, Bellizzi, Eboli, Pontecagnano-Faiano, Giffoni Valle Piana, Montecorvino Pugliano, Montecorvino Rovella et Capaccio -Paestum).

La production moyenne de ces dernières années est d'environ 400 000 tonnes de produit, soit environ 73 % de la production nationale, avec un chiffre d'affaires annuel moyen de plus de 680 millions d'euros, environ 5 000 employés directs et 4 000 des industries connexes. Il y a 400 fermes dédiées à la culture de la roquette et 35 entreprises s'occupent de la transformation, du conditionnement et de la commercialisation.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)