Jean-Pierre Dalle, Santerleg :

« Il manquera des endives pour ce mois de septembre »

Ce mois-ci, les volumes des endives cultivées dans le Nord de la France seront encore restreints. « Le nombre de plantes (aux champs) par m² est le plus bas depuis cinq ans ! », rapporte Jean-Pierre Dalle de Santerleg. « Le manque de marchandises est un inconvénient pour le démarrage de la saison, mais c’est un avantage pour la formation du prix, qui reste assez élevé. »


Jeunes pousses d'endives

Selon Jean-Pierre, les producteurs qui démarrent leur saison habituellement début septembre pour la rentrée des classes, auront au moins 15 jours de retard. « Les nouvelles racines ne sont pas encore mûres. Leur végétation a été accompagnée par la sécheresse et la chaleur sur les semis. Certains producteurs ont irrigué leurs champs, mais ça ne remplace pas une bonne pluie régulière, il en a résulté des parcelles très hétérogènes en qualité. De plus, le stock de vieilles racines reste faible car beaucoup de producteurs ont forcé plus que prévu pendant le confinement lié à la COVID-19, durant les mois de mars, avril et mai. »

Jean-Pierre ajoute que rien n’est encore perdu pour les variétés tardives qui sont arrachées fin novembre et en décembre, à condition qu’il pleuve correctement d’ici là.


Barbuçines et Carmines

Belle campagne pour le chou-fleur
L’autre produit phare de Santerleg est le chou-fleur d’été du Nord de la France. « Nous avons eu beaucoup de marchandises disponibles entre mai et août, parce que les choux-fleurs ont poussé plus vite avec la chaleur. La croissance avancée était accompagnée par une demande correcte. Les produits étaient de bonne qualité, et le prix était légèrement supérieur à l’année dernière. Aujourd’hui, il reste moins d’un million de têtes à vendre dans tout le bassin de production Nord-Pas-de-Calais. L’année dernière à la même époque il restait environ 2 millions de têtes. »


D'autres produits commercialisés par Santerleg : demi-chou blanc, blancs de poireaux et demi-chou rouge

A propos de Santerleg
Santerleg est le bureau de vente de la coopérative Primacoop. Cette coopérative regroupe sept producteurs d’endives du bassin de production Sud de la région Nord-Pas-de-Calais (secteur Bapaume/Péronne/Cambrai). Le 1er juillet dernier, Santerleg a fusionné avec la société Ribambelle à Monchy-le-Preux. Le siège social de Santerleg se situe à Soyecourt, dans la Somme. L’ensemble du personnel (Ex Ribambelle, dont Jean-Pierre Dalle) reste sur le site de Monchy-le-Preux.


L'ancien et le nouveau bâtiment de l'entreprise collés l'un à l'autre.


Le nouveau bâtiment seul

La plupart des marchandises de Santerleg sont commercialisées en France. Des volumes plus restreints sont commercialisés dans d’autres pays européens. Santerleg est membre du groupe « Perle du Nord », leader français de l’endive.

Pour plus d’informations :
Jean-Pierre Dalle
Santerleg
Tél. : + 33 (0)3 21 157 157
jp.dalle@ribambelle.biz 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)