BLE market report semaine 41 :

« La laitue Iceberg provient principalement d'Allemagne »

La laitue Iceberg est principalement importée d'Allemagne. Les expéditions néerlandaises ont complété l’offre. À Hambourg, les premières expéditions espagnoles ont fait leur apparition, avec un prix de 6,50 euros par carton de 10, légèrement moins cher que les expéditions locales. À Berlin, les produits polonais se sont vendus rapidement à 6/8 euros le carton de 6 pièces. Globalement, la demande a pu être satisfaite sans problème. Les prix sont restés constants dans l'ensemble, ils n’ont augmenté qu'à Munich. À Berlin, les produits nationaux laissaient parfois à désirer sur le plan de la qualité.

En ce qui concerne les salades, l'Allemagne a dominé le marché, suivie de la Belgique et des Pays-Bas. Les options de vente et les livraisons étaient limitées. Les prix sont donc souvent restés à leur niveau antérieur. Localement, de légères hausses de prix ont été constatées en raison de la réduction de l'offre. Les lots belges sont arrivés à Francfort au prix de 6,50 € par boîte de 8 pièces. À Munich, les prix ont augmenté, en raison de la disponibilité réduite. L'intérêt pour la mâche allemande a augmenté à Francfort.

Pommes
Comme d'habitude à ce stade de la saison, les cargaisons allemandes ont dominé le marché. L'offre a augmenté et a dépassé la demande. En conséquence, les commerçants ont dû baisser leurs prix de temps en temps, afin de pouvoir se débarrasser de leurs stocks en douceur.

Poires
L'Italie a dominé le marché avec l'Abate Fetel, la Santa Maria et la Williams Christ. La demande a généralement pu être satisfaite sans difficulté. Les taux de rotation ont augmenté plusieurs fois.

Raisins de table
L'offre a sensiblement augmenté. Les fruits sans pépins étaient les plus populaires. C'est pourquoi les importations turques, en particulier, avaient de bonnes chances de se vendre rapidement.

Prunes
La saison touchait à sa fin, l'offre et la demande ayant toutes les deux sensiblement diminué. La qualité a souvent laissé à désirer ; les produits domestiques en particulier souffraient de problèmes organoleptiques.

Citrons
L'offre s'est améliorée et les importations turques ont augmenté. Les citrons sont désormais de plus en plus proposés dans des caisses en bois de 14,5 kg, en plus des caisses de 9,5 et 10 kg déjà établies.

Bananes
Une coordination relativement bonne de l'afflux des usines de maturation avec les options de vente a permis des prix relativement constants.

Choux-fleurs
Les lots locaux ont dominé le marché. L'offre a sensiblement diminué. La demande est cependant restée favorable ou s'est améliorée en raison du mauvais temps.

Concombres
Quant aux concombres, l'Espagne domine désormais la scène. Les produits néerlandais, belges et nationaux ont complété la gamme. Les prix ont eu tendance à augmenter, parfois de façon très visible.

Tomates
Il y a eu un certain mouvement dans l'assortiment à mesure que les volumes marocains, espagnols et turcs s'élargissaient. Dans l'ensemble, les possibilités de vente étaient assez bonnes car elles étaient moins chères que les offres belges et néerlandaises établies.

Poivrons 
Les livraisons espagnoles ont constitué la base de l’offre. La disponibilité a augmenté, en particulier les arrivages d'Espagne qui étaient vendus dans différentes unités d'emballage.



Source : BLE


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


© FreshPlaza.fr 2020

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)