La demande de radicchio dépasse l'offre

« Actuellement, le radicchio se porte plutôt bien. La récolte a commencé en octobre avec le radicchio di Castelfranco et le pain de sucre, long et rond ; les prix semblent être bons », a déclaré Paolo Queruli, de l'entreprise italienne La Rosa, située à Monselice près de Padoue.

« La demande n'est pas trop élevée pour le moment, mais elle reste supérieure à l'offre par rapport à l'année dernière. En général, il y a un manque de radicchios cette année. Les prévisions commerciales sont bonnes et les prix sont raisonnables, jusqu'à présent. Cependant, le marché n'est pas très réceptif et il y a un manque de consommation.

L'entreprise, qui gère une centaine d'hectares en plein champ, commencera à exporter en novembre. Habituellement, les deux tiers de la production totale sont destinés à l'étranger (Europe, Asie, Amérique), mais « les exportations vers les zones non européennes ne seront pas faciles cette année en raison du contexte actuel et de la fermeture du canal Ho.Re.Ca. Une bonne tendance commerciale pourrait émerger en Europe et l'exportation se concentrera donc sur cette zone ».

« Le commerce de détail pourrait ne pas être en mesure de compenser le manque de consommation non plus, bien qu'il ait travaillé dur pendant la période de confinement. Ce qui est certain, c'est qu'il y aura des changements cette année. Il sera nécessaire de surveiller la situation sanitaire mondiale ainsi que le comportement d'achat des consommateurs », a conclu Paolo Queruli.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)