Erik Müller, producteur de choux de Bruxelles, à propos des ventes de Noël

« Tripler ou quadrupler le volume des ventes en semaine 52 »

Cette année, la récolte des choux bat son plein. La ferme du producteur de choux de Bruxelles Eric Müller, au cœur de la région de Dithmarschen, est, elle aussi, en pleine activité. Mais les choses vont vraiment décoller dans la seconde moitié du mois de décembre, comme le sait le producteur expérimenté. « Les ventes de Noël dans la distribution alimentaire sont traditionnellement concentrées sur la semaine 52, et il n'est pas rare de voir le volume des ventes tripler ou quadrupler à cette période. » 

Choux de Bruxelles / Photo : Eric Müller

Bons rendements et qualité des produits
Depuis de nombreuses années, ce cultivateur passionné se consacre à la culture des choux de Bruxelles. Aujourd'hui cultivé sur une centaine d'hectares, ce légume d'hiver a fait de Müller l'un des pionniers de la culture allemande du chou de Bruxelles. « Les rendements de cette année sont assez satisfaisants et les volumes ont aussi été globalement convaincants », déclare le producteur de légumes, qui fournit ses produits aux détaillants alimentaires de toute l'Allemagne par l'intermédiaire de partenaires commerciaux bien connus.


Choux de Bruxelles du nord de l'Allemagne prêts à être récoltés / Photo : Eric Müller

Les Pays-Bas donnent le ton dans le commerce 
Par rapport aux énormes volumes de production des pays voisins (Pays-Bas et Belgique), les choux de Bruxelles provenant d'Allemagne sont plutôt un phénomène marginal, a déclaré M. Müller lorsqu'on lui a posé la question. « La régionalité est très appréciée dans le commerce, mais en ce qui concerne les conditions de marché et de prix, nous sommes dépendants des principaux pays producteurs. Les Pays-Bas, en particulier, donnent le ton dans ce commerce. » 


Des choux de Bruxelles à perte de vue / Image : Eric Müller

Kalettes : petit marché de vente
Dans le passé, le producteur de choux de Dithmarsch a essayé d'innover et d'élargir son portefeuille de produits. C'est ainsi que les Purple Sprouts (également appelés Kalettes) ont été intégrés dans la culture. « Mais le marché de vente de ce produit était trop restreint. C'est pourquoi nous avons abandonné cette gamme de produits. » 

Fin de la saison en janvier
Selon M. Müller, une prolongation significative de la saison domestique est également presque impossible. « Malheureusement, le risque de gelées de janvier est trop grand pour les choux de Bruxelles chez nous. En fonction des ventes de Noël, nous pouvons donc livrer des choux de Bruxelles au plus tard à la mi- ou à la fin janvier. » 

Pour plus d'informations :
Eric Müller
Alte Landstraße 1
25709 Helse
Cell. : +49 171 860 8403
muellersprout@aol.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)