Les ventes de l’asperge française précoce ont débuté la semaine dernière. Bien que les restaurants soient fermés dans beaucoup de pays, Jacques Guironnet d’ASPA2 est raisonnablement optimiste pour cette campagne. « Malgré tout, un certain nombre de nos clients est prêt à acheter. La demande vient surtout des grossistes qui servent des magasins spécialisés. »

Dans des années normales, ASPA2 exporte une partie de sa production vers l’Asie. « Là aussi nous allons nous retrouver avec des restaurants fermés, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y pas de demande. Nos clients dans les pays concernés ont diversifié leurs canaux de ventes. Ils ont commencé à servir des magasins spécialisés et certains réalisent aussi des ventes en ligne. »

En termes de qualité, la campagne se présente bien. « Nous avons cueilli les premières asperges lundi matin. Elles étaient d'un très beau calibre et très blanches, avec peu de fibres et pas d’amertume. Nous espérons que le consommateur final achètera de l’asperge pour se faire plaisir, maintenant que les gens ont plus de temps pour faire la cuisine. »

Cette année ASPA2 s’efforce d'expliquer au consommateur final pourquoi il peut retrouver de l’asperge française si précoce. « Nous cultivons nos asperges à l’aide d’un réseau de chaleur qui n’utilise pas d’énergie fossile, donc sans émission CO2. Notre système de chauffage nous permet d’étaler notre production indépendamment du temps. » Jacques ajoute que la production d’ASPA2 est en avance et pas de contre-saison. « Parfois il y a des asperges non-chauffées qui arrivent sur le marché au mois de février. » ASPA 2 a organisé son planning de production afin d'être présente sur le marché également pour Pâques.

Pour plus d’informations :
Jacques Guironnet
ASPA2
Tél. : +33 (0)2 47 58 95 93
Fax : +33 (0)2 53 68 26 65
info@aspa2.fr  
www.aspa2.fr