Kees van den Bosch, Freeland, Pays-Bas :

« Pénuries et prix élevés pour les laitues ; valeur en baisse pour les poireaux »

Les pluies qui se sont abattues sur les Pays-Bas au début de l'été ont entraîné d'importantes pénuries de laitue iceberg ainsi que d'autres variétés de laitue de plein champ. « La laitue iceberg s'est vendue entre 8 et 9 euros hier. Habituellement, si tout pousse bien, on obtient la moitié de ce prix, tout au plus », explique Kees van den Bosch, de Freeland.


Kees avec son équipe de Freeland.

« Le marché pourrait se stabiliser ce mois-ci lorsque l'offre espagnole se mettra en place. Mais c'est encore difficile à estimer. Pour l'instant, cependant, la laitue restera à ce prix. La demande est large dans toute l'Europe, sauf au Royaume-Uni. Les Anglais ont beaucoup de produits. Ils ne peuvent pas non plus faire sortir leurs marchandises aussi facilement. C'est à cause des barrières à l'exportation. » 

« Les marchés du chou-fleur, du brocoli et du céleri rave sont bons aussi. Les carottes ont des prix normaux, entre 0,20 et 0,25 €. Mais il n'y a pas que des bonnes nouvelles. Les poireaux, par exemple, ne valent rien en ce moment », explique le négociant en légumes de plein champ. « L'offre n'est même pas énorme, il n'y a tout simplement pas de demande. Le chou chinois, lui aussi, n'est plus sur le marché depuis un certain temps. Cela est dû à la pluie. Mais cela reste un produit différent. La demande est bonne ou nulle. De toute façon, il n'est pas très consommé. » 

Il y a des articles pour lesquels la demande augmente de plus en plus : les citrouilles et les patates douces. « Les citrouilles néerlandaises arrivent maintenant sur le marché. En raison du mauvais temps, la récolte a été un peu décevante. Nous nous approvisionnons en patates douces uniquement à l'étranger. Il y a tellement d'offre disponible dans des pays comme l'Égypte. Il n'est donc pas rentable de travailler avec des produits locaux. De plus, la culture aux Pays-Bas est à petite échelle, l'offre est donc limitée », conclut Kees.

Pour plus d'informations :
Kees van den Bosch
Freeland B.V.
126 Nijbracht
7821 CE, Emmen, Pays-Bas
Tél. : +31 (0) 591 670 570
kees@freeland.nl  
www.freeland.nl  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)