« La saison du gombo indien commencera une fois que les produits européens auront disparu du marché »

Plus que quelques semaines avant le début de la saison du gombo indien. D'après l'exportateur M.K. Exports il devrait y avoir une augmentation des volumes à exporter grâce à des clients sur de nouveaux marchés cette saison. Le coût de l'expédition des gombos par voie aérienne reste cependant un problème majeur, malgré la reprise des vols de passagers.

Selon Manoj Barai, directeur de l'exportateur de produits indiens M.K. Exports, la saison du gombo indien ne commencera pas avant que les produits européens aient disparu du marché européen : « Actuellement, la saison du gombo indien n'a pas encore commencé, car les produits d'Italie, d'Espagne et de Jordanie sont présents sur les marchés européens en ce moment. Ces produits sont également très bon marché par rapport au gombo indien. Cela signifie que nous devrons attendre encore un peu, car notre saison du gombo devrait commencer entre la troisième et la quatrième semaine de septembre. »

Barai a fixé un nouvel objectif pour l'entreprise, à savoir atteindre 700 tonnes métriques d'exportation pour le gombo cette saison. « Une fois la saison commencée, nous nous attendons à exporter plus de volumes de gombo que l'année précédente, car nous avions établi peu de nouveaux marchés autres que les marchés existants dans les pays européens où nous livrions. Actuellement, nos marchés les plus importants sont le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas. Pour la prochaine saison de gombos, nous nous sommes fixé comme objectif d'exporter 700 tonnes de gombos de la meilleure qualité. Nous espérons que cette saison, nous serons associés à de nouveaux acheteurs, ce qui nous aidera à atteindre notre objectif. » 

Comme les prix en Europe sont actuellement très bas, la demande pour le gombo indien n'a pas encore atteint le niveau souhaité. Cependant, Barai pense que la situation se sera nettement améliorée d'ici octobre : « Actuellement, la demande de gombo est lente en raison de problèmes de qualité et de prix élevés, car c'est la saison des pluies en Inde en ce moment. Mais cela va certainement changer d'ici un mois et la demande de gombo indien augmentera lorsque nous aurons la meilleure qualité disponible et de meilleurs prix à offrir, ce qui sera réalisé à partir du mois d'octobre. »

Bien que les vols de passagers partent de l'Inde, le coût du fret aérien n'a guère baissé. Barai affirme que les compagnies aériennes ne sont pas prêtes à compenser en raison des pertes qu'elles ont dû subir pendant la pandémie. « Le coût de la logistique aérienne a augmenté régulièrement, bien que les vols de passagers aient repris leurs horaires. Nous demandons aux compagnies aériennes de réduire le fret aérien en faisant appel à des transitaires moins chers, car il s'agit de produits essentiels et périssables, mais il semble que les compagnies aériennes ne soient pas disposées à réduire les taux de fret, ce qui est compréhensible car elles ont également subi des pertes importantes au cours des 18 derniers mois en raison de la pandémie de la Covid-19. Nous nous attendons à ce que les taux de fret restent modérés, afin de maintenir la continuité des échanges commerciaux dans les mois à venir », conclut-il.

Pour plus d'informations :
Manoj Barai
M.K. Exports
mkexports.04@gmail.com 
 www.mkexport.co.in 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Facebook LinkedIn Twitter Rss

© FreshPlaza.fr 2021

Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)